Chaque jour qui passe rapproche un peu plus Lucas Moura de son départ du Paris Saint-Germain. Le milieu offensif brésilien est depuis de nombreuses semaines prié de se trouver un nouveau club, cinq ans après son arrivée au Camp des Loges. Si ce dernier aura rendu bien des services au PSG [VIDEO], son temps de jeu est extrêmement faible cette saison, pour ne pas dire apathique. Depuis le mois d'août, Lucas n'aura participé qu'à cinq petites rencontres officielles, sans être une seul fois titulaire. Au total, il cumule 72 minutes de jeu sur cette première partie de campagne 2017/2018. Alors que la piste d'un transfert à Manchester United évoqué ces dernières semaines [VIDEO] se précise, on en sait désormais un peu plus sur les détails financiers de l'opération.

Lucas, finalement vendu moins cher que prévu ?

Depuis le début du Mercato hivernal, Lucas Moura est annoncé à Manchester United. Son profil plaît à José Mourinho, qui pourrait compter sur un renfort de poids à l'heure de partir à l'assaut d'une deuxième moitié de saison durant laquelle les Mancuniens tenteront de refaire leur retard sur le voisin City en Premier League, sans oublier l'objectif secondaire mais presque capital d'aller le plus loin possible en Ligue des champions. Les Red Devils devant affronter le FC Séville en C1 en février prochain, et la potentielle arrivée du Brésilien pourrait permettre au technicien portugais d'obtenir quelques précieux de Lucas, entraîné jusque-là par Unai Emery, ancien coach de.... Séville !

Les dirigeants de United, qui voulaient se faire prêter le joueur, vont finalement devoir sortir le chéquier si ils veulent finaliser son arrivée.

Alors que Le Parisien avait d'abord évoqué un montant de 40 millions d'euros, c'est finalement autour de 25 millions que pourrait se conclure l'affaire. Cette affirmation confirmerait celle que nous évoquions il y a quelques jours sur Blasting News. Le média carioca Globo Esporte annonce donc une baisse importante de la somme initiale. Une baisse que l'on peut justifier par le besoin du PSG de se conformer au fair-play financier, mais aussi au regard du contrat de Lucas Moura. Son bail à Paris court jusqu'au 30 juin 2019, ce qui limite forcément la marge de manoeuvre d'Antero Henrique.

Le PSG doit faire entrer des liquidités dans les caisses, et alléger de manière conséquente sa masse salariale, dès cet hiver. L'état-major du club leader de la Ligue 1 a jusqu'au 31 janvier, date de fin du mercato d'hiver, pour dégraisser.