La trêve hivernale ne sera plus qu'un lointain souvenir dans quelques temps pour les clubs de l'élite professionnelle de l'Hexagone qui retrouvent petit à petit les chemins des pelouses. Plusieurs pensionnaires de Ligue 1 ont d'ailleurs eu l'occasion de retrouver la compétition avec différents rendez-vous de Coupe de France et de la Ligue. Les fortunes ont été diverses, des "cadors" comme les Girondins de Bordeaux ont littéralement sombré face des joueurs d'un Granville héroïque, pendant Marseille était poussée en prolongation par Valenciennes. De son côté, l'Olympique lyonnais [VIDEO] a connu lui aussi un retour de fêtes délicat. Sur la pelouse de l'AS Nancy Lorraine c'est un coup-franc in-extremis de Maxwel Cornet qui vient sauver la mise pour les joueurs de Bruno Genesio.

Il faudra donc faire mieux dès ce weekend face à des angevins mal en point. L'objectif d'une seconde place est toujours atteignable pour les Gones, synonyme d'une qualification directe en Champions League. Une compétition qui ne devrait pourtant pas être la priorité de Lyon, selon Carine Galli.

Lyon "taillé" pour la Ligue Europa

La journaliste, interrogée hier soir sur le plateau de la chaîne L'Equipe, a donné un avis clair sur l'avenir de l'OL en coupe d'Europe. "Dans les années 2000, Lyon était taillé pour la Ligue des champions, mais aujourd’hui ils sont taillés pour la Ligue Europa. Sur ces dernières années, il y a eu un quart de finale contre la Juventus, l’an dernier une demi-finale... l’idée c’est évidemment d’atteindre le Graal que serait une victoire en Ligue Europa.", a t-elle argumenté.

Sans dévaluer pour autant l'effectif de l'Olympique lyonnais, Carine Galli laisse entendre qu'il faudra encore du temps pour que le projet entamé par l'OL [VIDEO], notamment au niveau de la formation, fasse passer le club dans une autre dimension.

L'OL étape par étape ?

Bien qu'il provoquera surement de la déception chez les plus fervents et ambitieux supporters rhodanien, le jugement de Carine Galli fait montre d'une sagesse similaire en tout point au projet de Jean-Michel Aulas. Lyon ne manque pas de jeunes talents (Aouar, Toussart, Maolida, ...) mais leur arrivée à maturité limite clairement l'éventualité d'un exploit en Champions League à court terme. L'OL a d'ailleurs fait de la seconde compétition européenne sa priorité, d'autant plus que la finale aura lieu au Groupama Stadium. Pourtant, ses résultats en championnat et la possibilité d'une place qualificative supplémentaire accordée à la France en fin d'exercice laissent penser que les rhodaniens pourraient bien évoluer dans la compétition reine du football européen l'an prochain.