2

Le XV de France [VIDEO] vient de s’incliner d’un point face aux gallois chez eux dans un stade du Principality Stadium bouillant acquis à la cause du XV du poireau (14-13). Cette ultime défaite vient noircir une belle série de victoires françaises acquises contre l’Italie (34-17) et l’Angleterre (22-16). En cette cinquième et dernière journée du Tournoi des VI Nations, les enjeux étaient de taille : la France et le Pays de Galles jouaient une finale pour la deuxième place au classement du tournoi. Finalement à l’arrivée, les français ne gagnent que le point de bonus défensif et terminent quatrième du tournoi.

Les dessous d’une défaite frustrante… mais encourageante pour la suite

Dans un ultime match où l’enjeu était de figurer sur la deuxième place du podium au classement, les Bleus se sont particulièrement illustrés dès le début du match dans un « chaudron » gallois à Cardiff dans le poumon « ovalesque » du pays, avec une belle possession et un beau jeu développé dans le camp des gallois.

Mais cette possession devint rapidement stérile butant sur une défense galloise en acier. Néanmoins, c’est non sans audace et réussite que Trinh-Duc marqua un drop à la 3ème minute de jeu. Et quelques secondes plus tard, au moment du renvoi, il y a eu un cafouillage au moment de la reconquête du ballon au sol, car les gallois profitant d’un état d’incompréhension et de flottement de la part des Bleus, ont marqué un essai « casquette » après une action de passes notamment distillés par Gareth Davies et Liam Williams qui se chargea d’aplatir le ballon dans l’en-but. Dans les minutes qui suivirent, les français ont commis trop de fautes laissant la possibilité à Leigh Halfpenny de transformer les pénalités à la 9ème et à la 15ème minute. La réaction française est néanmoins venue dans l’axe du terrain à la 20ème minute dans les 30 mètres de l’équipe galloise avec la belle percée de Gael Fickou qui s’empressa d’aller aplatir derrière les poteaux.

Top vidéos du jour

L’ouvreur Maxime Machenaud transforma l’essai à la 21ème minute pour replacer les français à un point de leurs adversaires du jour (11-10). Mais les français concèdent une nouvelle pénalité à la 31ème minute, transformée par le capitaine gallois Halfpenny. C’est décidément ce qui pêche pour cette équipe de France dans ce match : le nombre de fautes de main et de pénalités concédées (8 contre 12 néanmoins pour les gallois).

Les gallois ont mené 14 à 10 jusqu’à la 48ème minute, où Maxime Machenaud se chargea de transformer une pénalité concédée par une faute de main galloise. Le score en resta là jusqu’à l’issue du match et pourtant les français n’ont pas démérité dans l’effort et les nombreuses incursions dans le camp gallois avec une possession en faveur des Bleus (51% au total). Un score final de 14-13 qui sonne comme un résultat extrêmement frustrant car on sentait que les français pouvaient venir renverser cette équipe du XV du Poireau sur ses terres avec notamment comme regret dans les esprits une pénalité non transformée par Trinh-Duc en fin de match qui aurait pu faire basculer définitivement un match en somme très serré et fermé.

A noter qu’en parallèle de ce tournoi des VI nations, se jouaient le tournoi féminin et le tournoi des U-20 (jeunes espoirs du rugby) où les équipes de France ont fait carton plein en remportant le titre, avec la manière pour les françaises qui réalisent le grand chelem après leur dernier match gagné contre les galloises.

Pendant ce temps-là en ce jour festif de la Saint Patrick’s day…

Les Irlandais gagnent le tournoi des VI Nations en signant un troisième grand chelem historique (après ceux de 1948 et 2009) avec un total de 26 points au classement final. Les protégés de Joe Schmidt ont été les seuls joueurs à déjouer les pronostics d’avant le tournoi puisque les Anglais à la suite de leur grand chelem l’année dernière, faisaient figure de grand favori mais se sont complètement désunis, peut-être trop présomptueux et sûrs de leurs acquis. Mais le XV de la Rose s’est cassé le nez sur des écossais très inspirés (25-13), des français valeureux (22-16) [VIDEO] et des irlandais techniquement meilleurs (24-15). Ainsi derrière les imbattables irlandais, figurent les gallois vainqueurs « heureux » du XV de France avec 15 points cumulés. Les Ecossais complètent le podium avec un bon tournoi dans l’ensemble avec notamment des victoires probantes contre l’Angleterre (25-13) et la France (32-26). Le XV de la Rose termine donc à la cinquième place et l’Italie finit dernière avec la « cuillère de bois » et un petit point de bonus défensif à la suite de leur magnifique empoignade perdue sur le fil face aux écossais (29-27).

Nous avons en somme vécu un tournoi toujours aussi passionnant au diapason des hymnes vibrants, des essais spectaculaires, des jeux de passe et de constructions techniques remarquables, des enjeux majeurs pour chacune des équipes concourantes et bien évidemment un suspense jusqu’en bout de ligne « de l’en-but » ! Nous donnons donc désormais rendez-vous aux Bleus dans le cadre de ce tournoi incontournable au niveau européen, l’année prochaine en prime-time du côté du Stade de France. Ce sera contre… le Pays de Galles justement, le 1er février 2019, l’occasion de prendre une revanche !...