Le Sénégal aurait pu être le seul survivant du premier tour pour le continent africain. Mais finalement, après le coup de sifflet final, il n'en est rien : avec son égalité parfaite de 4 points avec le Japon, les Sénégalais ont dû être éliminés à cause du nombre de cartons jaunes : 6 pour eux, 4 pour les Nippons.

Une cruauté footballistique qui a du mal à passer pour tous les fans de cette sélection. Pendant ce temps, la Colombie, qui a trébuché au début de son Mondial, s'est vite rattrapé et a battu la Pologne [VIDEO] trois à zéro avant de réussir à trouver la faille face à la formation d'Aliou Cissé à la soixante quatorzième minute.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Les Lions de Teranga au bout de leur peine après le match

C'est un événement qui ne s'est pas produit depuis la Coupe du Monde 1982, en Espagne : plus aucune équipe africaine n'existe dans cette compétition. Après le Maroc, la Tunisie, le Nigeria et l'Egypte, les hommes d'Aliou Cissé doivent eux aussi reprendre le chemin du pays, après deux semaines de bataille seulement.

Les Lions de Teranga, qui auraient dû égaliser pour se garantir d'un retour du Japon, ont finalement concédé la défaite au terme d'un match décisif.

Avec 4 points, 4 buts marqués et 4 encaissés, seul un facteur pouvait décider du passage au second tour : le nombre de cartons jaunes. Le Sénégal aurait préféré être supérieur au Japon sur d'autres points, mais c'est bien le nombre d'avertissements qui est directement venu porter préjudice à la formation d'Aliou Cissé. L'homme de 42 ans a affirmé "connaître les règles du Football" à la fin du dernier match. Mais les supporteurs, eux, garderont une grande peine malgré les très belles prestations de leur équipe.

La Colombie garde la tête haute grâce a un défenseur du FC Barcelone

Yerri Mina était le grand héros de la sélection des Cafeteros ce jour-là.

Le jeune défenseur de 23 ans, évoluant au FC Barcelone, a sauvé son équipe à la soixante-quatorzième minute. Sur un corner, Mina a placé une tête imparable, qui a traversé les lignes défensives de l'équipe africaine [VIDEO] avant de se propulser directement au fond de la cage. Kadim N'Diaye, le portier sénégalais, a été surpris par la rapidité de cette action.

La Colombie, qui devait absolument gagner pour entrevoir les Huitième de Finale, a réussi à faire ce qu'elle voulait. De son côté, le Sénégal ne pouvait pas se permettre de perdre cette ultime chance de qualification, qu'elle a finalement dû laisser passer. Avec une domination dans le jeu clairement Colombienne, José Pékerman peut considérer que son équipe est enfin lancée dans ce Mondial russe.