La Pologne devait sauver son honneur, et elle l'a parfaitement fait. Les Blancs et Rouges, dirigé par Adam Nawalka, ont profité du jeu plus calme des Japonais, qui se sont qualifiés malgré cette défaite. L'équipe d'Akira Nishino finit sans gloire son premier tour, mais termine deuxième du groupe H, juste derrière la Colombie, qui elle récupère la première place du podium. Avec une fin de match compliqué pour le public, obligé de voir le ballon constamment dans la défense, les deux groupes en présence se sont contentés de ce résultat sobre.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Un deuxième but et puis s'en vont

Malgré le calme ambiant qui régnait dans le camp Japonais [VIDEO] durant la rencontre, rien n'était pareil du côté adverse.

Car en l'état, un second but des Blancs et Rouges auraient suffis à finalement mettre dehors les Blue Samourais dès le premier tour. Le dernier des représentants asiatique de cette Coupe du Monde a donc assuré le spectacle, et ce malgré une nette domination des Polonais.

Au final, les Japonais s'en sortent grâce au fair-play sur le terrain. Avec ses 4 points, le Japon est à égalité avec le Sénégal. Seule la différence de cartons jaunes a pu faire connaître l'équipe qui restera en seconde place dans ce groupe H. De son côté, la Pologne voulait éviter l'indignation de devenir la première équipe de ce pays a perdre tous ses matchs de poules, ce qui aurait été une première depuis l'instauration de ce système, en 1950.

La peur pour le Japon, la Colombie vient en soutien

Le couperet était pourtant très proche pour eux.

Après avoir encaissé le but de Jan Bednarek à la cinquante neuvième minute, les Nippons ont compris qu'il fallait impérativement une victoire de la Colombie face au Sénégal pour leur permettre de valider leur ticket au second tour. Une tension palpable les a accompagnés dans la dernière demi-heure, jusqu'à la délivrance finale, où ils ont pu éclater de joie. Après deux matchs en Huitième de Finale, en 2002 et en 2010, les Japonais espèrent cette fois-ci passer ce cap.

Même aux plus hautes instances de l'équipe, on misait gros sur la Colombie [VIDEO]. C'est en tous cas ce qu'à détaillé Akira Nishino, le sélectionneur, lors d'une conférence de presse d'après-match. L'idée était d'espérer une victoire des Cafeteros pour atteindre l'objectif des Huitième. Après leur victoire surprise contre ces mêmes Colombiens, les Japonais ne semblait pas manquer d'idées pour se faire peur. De son côté, Robert Lewandowski, le joueur le plus en vue du côté de la Pologne, n'a pas pu montrer toutes ses qualités dans cette courte compétition.