Le Mondial 2018 entre dans sa deuxième phase, la plus passionnante, celle des matches à éliminations directes. Le premier de ces matches, et pas des moindres, c'est tout simplement France - Argentine, une affiche pas vue dans un Mondial depuis la Coupe du monde 1978. Quarante ans plus tard, ces deux nations du Football sont loin d'être dans le meilleur des états. Petit passage par la France d'abord, qui a terminé en tête du groupe C avec deux victoires et un match nul. Si le bilan comptable est plutôt bon, la manière laisse clairement à désirer pour des Bleus passés à côté de leur sujet contre l'Australie et le Danemark. Si bien qu'à l'heure d'aborder ce huitième de finale, l'équipe de France [VIDEO] est tout simplement sans certitudes, ni sur son jeu, ni sur le système à adopter, ni sur les hommes pour le composer.

Didier Deschamps devrait tout de même faire confiance à une équipe déjà aperçue dans ce Mondial, puisque c'est celle qui a affronté et battu le Pérou, sur le score de 1-0, lors du deuxième match de la phase de poules. Une formation qui a été dominée par l'équipe péruvienne durant une bonne partie de la rencontre et qui n'a donc pas de quoi rassurer avant de défier l'Argentine de Lionel Messi.

Messi veut lancer sa Coupe du monde

Dans les buts, on devrait retrouver Hugo Lloris, avec Raphaël Varane et Samuel Umtiti devant lui pour former la charnière centrale. Côté gauche, Lucas Hernandez sera de la partie, puisque Benjamin Mendy est lui blessé. Côté droite, l'incertitude règne toujours entre Benjamin Pavard et Djibril Sidibé. Au milieu de terrain, Paul Pogba et N'Golo Kanté formeront un duo défensif avec, devant eux, Blaise Matuidi à gauche et Kylian Mbappé à droite, puis Antoine Griezmann en soutien d'Olivier Giroud.

Clairement, la présence de Matuidi sur le côté gauche témoigne de la volonté de Didier Deschamps de bloquer le couloir droit, secteur de jeu préférentiel de Lionel Messi. « Un plan, c’est un grand mot. Mais on va tenter de limiter son influence, bien évidemment », a d'ailleurs confié le sélectionneur français ce vendredi en conférence de presse à propos du quintuple Ballon d'Or. En conférence de presse, cette semaine, l'essentiel des discussions a d'ailleurs tourné autour du cas Messi : comment le bloquer ? Comment limiter son jeu ? Que faire, tout simplement. Il est certain que si l'équipe de France [VIDEO] trouve une réponse à ces questions, elle aura fait un grand pas vers la qualification.

Une Coupe du monde désormais sans pression pour l'Argentine

De son côté, l'Argentine aborde ce huitième de finale sans réelle pression, après être revenue de l'enfer lors de la phase de poules. L'Albiceleste est passée si près de la catastrophe qu'aujourd'hui, plus grand monde ne l'attend au rendez-vous.

Lionel Messi est lui décidé à lancer sa Coupe du monde, et pour cela, il devrait jouer quelques tours au système tactique de Didier Deschamps. Le sélectionneur tricolore bloque le côté droit argentin ? Messi est annoncé en pointe, en faux numéro 9. Sur le front de l'attaque, la Pulga pourrait être soutenue par le Parisien Angel Di Maria et le jeune Cristian Pavon. A priori, pas de Sergio Agüero, ni de Gonzalo Higuain ou de Paulo Dybala dans le onze de départ. La formation argentine va donc effectivement reposer un grande partie sur les épaules de Lionel Messi, habitué à porter sur lui tous les espoirs d'une nation. Le joueur du FC Barcelone rêve évidemment de soulever la Coupe du monde, lui qui s'était arrêté en finale il y a quatre ans. Cette fois, son rêve par l'équipe de France. Des Bleus qui, en cas d'élimination, devront se remettre profondément en question. Mais pour cela, il faudra attendre le résultat de ce huitième de finale.