La qualification est toute proche, mais n'est pas encore effective. Et malgré que la puissance offensive de ces deux formations ne fasse aucun doute, les deux entraîneurs que sont Fernando Hierro et Fernando Santos vont toute faire pour ne pas lâcher prise avant le début du match.

Ce soir à 20h se joueront les derniers débats entre l'Espagne et le Maroc, où les Espagnols tenteront de passer premiers dans ce Groupe B, mais où le Maroc va tout faire pour sauver l'honneur malgré l'élimination inévitable. Le Portugal, de son côté, va en découdre avec L'Iran. Les débats seront un peu plus équilibrés durant cette rencontre, car les deux formations peuvent avoir une place en Huitième.

La soirée promet d'être riche en émotions [VIDEO] pour ce groupe, qui sera le second à terminer la phase de poules de cette Coupe du Monde.

Gare aux mauvaises surprises pour l'Espagne et le Portugal

Malgré leur force, ce Mondial n'a pas été exempt de mauvais calculs de la part des favoris. L'Allemagne s'est retrouvé en danger, l'Argentine également, et que dire du Brésil, qui après un match nul a réussi à s'imposer dans les derniers instants face à un Costa-Rica très résistant. Quand l'Espagne peut compter sur Diego Costa pour animer le secteur offensif, le Portugal peut lui s'appuyer sur Cristiano Ronaldo, l'unique buteur de la sélection pour le moment. CR7 va tenter de rejoindre voire de dépasser Harry Kane, actuellement attaquant le plus prolifique avec cinq réalisations. Face à la muraille défensive de la "Team Melli", l'homme de 33 ans va devoir trouver la faille et déjouer les plans de Carlos Quieroz, coach de l'Iran, mais aussi ancien entraîneur du groupe portugais.

La Roja va montrer qu'elle en veut, le Maroc tentera de sauver l'honneur

Jouer pour l'honneur et la fierté est le credo du camp Marocain, déjà éliminé. Hervé Renard, le sélectionneur, a parlé "d'injustice" en conférence de presse, ciblant notamment des erreurs d'arbitrage qui ont aidé le Portugal. L'Espagne [VIDEO] est pour le moment première de ce groupe B, et veut garder sa place de leader. Bien conscient du rôle que vont vouloir endosser les Lions de l'Atlas dans ce dernier duel, Fernando Hierro a personnellement tenu à rappeler que les quatre-vingt-dix minutes sur le terrain de Kaliningrad seront longues et âpres : "Nous devons garder les yeux ouverts et être conscients que le Maroc ne va rien donner". La Seleccion n'a besoin que d'un tout petit point pour assurer ses arrières, tout comme le Portugal.