Après Espagne - Russie, qui s'est terminée sur un scénario inattendu, l'autre rencontre de ce 1er Juillet confrontait la Croatie de Zlatko Dalic et le Danemark d'Age Hareide. Les deux formations, très combatives dans leur groupe respectif en phase de poules, avaient de sérieux arguments à faire valoir. Aux termes d'un match à forte dominance danoise [VIDEO], les Vatreni s'en sont finalement sortis grâce aux tirs aux buts. La soirée fut très longue pour les vingt-deux joueurs, et nous assisterons à un duel Russie - Croatie en second Quarts de Finale.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Le Danemark entre en trombe dans ce match, les Croates répliquent

Mathias Jorgensen a sans doute marqué le but le plus rapide de cette Coupe du Monde. Après à peine une minute de jeu, sur une touche longue distance de Poulsen, le défenseur d'Huddersfield a réussi à trouver le cadre et a pu profiter du chaos ambiant pour mettre le ballon dans les cages de Subasic, le gardien de cette formation croate.

Mario Mandzukic, en bon attaquant, répliquera trois minutes plus tard en égalisant. Après ce début de rencontre sur les chapeaux de roues, le duel se calmera quelque peu.

Etincelants au premier tour, et ce lors de leurs trois matchs, les Vatreni se sont cette fois-ci moins montré à leur avantage face à une équipe du Danemark très bien organisée, qui était recentrée vers leur portier phare, Kasper Schmeichel. Le dernier défenseur des Danish Dynamites a fait le job et a réussi à tenir la baraque, même quand les situations devenaient intenables pour les siens. Vingt ans après leur quasi-consécration finale en terminant troisième de la compétition organisée en France, les Croates peuvent maintenant voir venir.

Modric et la balle de 2-1, le Danemark rate ses occasions

L'occasion en or était pourtant parvenue dans les pieds de Luka Modric [VIDEO], à cinq petites minutes seulement de la fin de la prolongation.

A la cent-quinzième minute, une passe du milieu de terrain pour Rebic provoque une faute dans la surface de réparation. A ce moment-là, le scénario le plus probable, une séance de tirs aux buts, est évidemment remise en question. Mais le numéro 10 des Vatreni manque de puissance dans sa frappe, et se trouve du même côté que Schmeichel, qui arrête le ballon.

Exercice préféré des Danois, supplice pour la Croatie, l'exercice des frappes au but à érigé un nouveau héros dans ce match : Subasic. Le gardien de l'équipe à damier a stoppé à deux reprises les tirs adverses, ceux de Schone et de Jorgensen. Il a également contribué au penalty raté par Eriksen, le capitaine de Tottenham.