Après s'être fait remarquer à plusieurs reprises lors de la victoire héroïque de l'Argentine contre le Nigeria en troisième match des phases de poules, Diego Maradona [VIDEO] en a remis une couche hier, concernant cette fois-ci les erreurs d'arbitrage lors du dernier Huitième de Finale, entre l'Angleterre et la Colombie. Les Anglais ont gagné la rencontre suite aux tirs aux buts, mais pour l'ancienne star de l'Albiceleste, la FIFA a encore beaucoup de travail à fournir sur l'arbitrage de leurs matchs, ce à quoi l'organisation du Football mondial a répondue par la négative.

La FIFA dénigre les insinuations de Maradona suite au match de la Colombie

Le dernier duel du second tour de cette Coupe du Monde a été très musclé. Les Anglais et les Colombiens ont provoqué de nombreuses fautes de part et d'autre, donnant lieu à la distribution de nombreux cartons jaunes et autres avertissements tout au long du match.

Cette confrontation se terminera finalement aux tirs aux buts, mais pour Maradona, les Cafeteros ont été victimes de ce qu'il pense être un "vol monumental" près de l'heure de jeu. Selon lui, Mark Geiger, l'arbitre principal du match, a sifflé un penalty alors qu'aucune faute n'avait été commise.

"La Fifa est encore vieille et truquée" lancera l'ancien sélectionneur de l'Argentine [VIDEO], passablement énervé d'un tel résultat. La FIFA, elle, n'a pas tardé à réagir. La plus haute instance du football a répondu à ses paroles en indiquant qu'elle était "désolée de lire de telles déclarations de la part d'un joueur qui a écrit l'histoire de notre sport" avant de préciser que, de son point de vue, l'arbitrage ne souffrait d'aucun trucage ou autre manipulation. A la fin du duel, Radamel Falcao, figure centrale de l'attaque colombienne, a également remis en doute les choix des arbitres sur la pelouse.

Le capitaine des Cafeteros a lui aussi garder un doute dans la "partialité" de Mark Geiger.

Diego Maradona hors des terrains et des stades après la Coupe du Monde

Invité d'honneur de l'organisation, Diego Maradona ne devrait plus faire partie de la liste VIP de la FIFA lors de la prochaine Coupe du Monde. Faisant un show qui déplaît à la fois au public et au pays organisateur, l'Argentin de 57 ans n'en finit plus de devenir embarrassant pour l'Argentine entière. Les Quarts de Finale approchent, et pourraient être l'occasion pour lui de faire d'autres commentaires désobligeants à l'encontre des huit derniers prétendants au titre.