La Fecafoot (fédération Camerounaise de Football) vient de nommer un nouveau président à sa tête. L'élection très attendue s'est déroulée hier à Yaoundé, au centre d'excellence de la CAF à Mbankomo. Elle a été retransmise en direct sur la chaîne nationale CRTV et chaque candidat s'est individuellement présenté en quelques minutes, en proposant chacun son programme avant que le vote ne débute.

Publicité
Publicité

Certains candidats se sont désistés pour se rallier dans le camp des deux favoris. Ce fut par exemple le cas de Frank Happi qui s'est rallié à Joseph-Antoine Bell à la dernière minute.

Les votants, constitués de présidents de clubs et de ligues régionales entre autres, étaient au nombre de 66. Après le passage de chaque candidat, le vote a enfin pu commencer avec un seul vainqueur au final. C'est effectivement le fils d'un ancien président (Ibrahim Mbombo Njoya de 1960 à 1964) de la Fecafoot en la personne de Seidou Mbombo Njoya, qui finira par l'emporter. Les résultats ont été de 46 voix pour Mbombo Njoya, 17 pour Joseph-Antoine Bell et 3 pour Nyamssi Mongue Daniel. Le reste des résultats a affiché un nul sur le tableau des décomptes.

Seidou Mbombo Njoya nouveau président de la Fecafoot (c) Google
Seidou Mbombo Njoya nouveau président de la Fecafoot (c) Google

Mbombo Njoya s'était décrit comme l'homme de la situation

Le nouveau président de la Fecafoot est donc Seidou Mbombo Njoya qui dans son programme de campagne s'est fait appeler l'homme de la situation. Ayant une expérience d'au moins 19 ans dans le domaine du football professionnel, ce nouveau dirigeant tient à rénover cette fédération Camerounaise de football. En effet, l'une de ses prérogatives est de restaurer l'éthique et de combattre la corruption et les mauvaises pratiques.

Publicité

Par ailleurs, suite à ce résultat, de nombreuses sorties ont été faites dans les réseaux sociaux notamment celle de Joseph-Antoine Bell sur sa page facebook. Après avoir sincèrement remercié ceux qui l'avaient soutenu, il s'est exprimé de la sorte: "Il nous faudra cependant arrêter de jouer avec la nécessité de l'expérience. Cela a poussé beaucoup à devenir tricheurs à l'école avec de très bonnes notes, mais des incompétents dans la vie active. Un corrupteur ne combattra pas la corruption. Arrêtons de croire à cette utopie".

Vers une nouvelle vision de la Fecafoot

Toutefois, Abdouraman Baba Ahmadou quant à lui, a fait une sortie quelque peu contradictoire: " Merci tout de même pour le spectacle cher maître ! C'était affligeant mais tout de même édifiant ! La vraie famille du football Camerounais vous dit Adieu!" Seidou Mbombo Njoya, qui compte améliorer la communication interne, promet de structurer la formation des entraîneurs à tous les niveaux.

De ce fait, la nouvelle gérance de la Fecafoot selon le nouvel élu, permettra aux joueurs de pleinement vivre de leur métier.

La Fecafoot entend à présent s'atteler à la réorganisation (de concert avec l'État) de la gestion des équipes nationales. Seidou Mbombo Njoya dans ce rôle de régulateur, va programmer la mutualisation de la recherche des sponsors avec la LFPC (ligue de football professionnel du Cameroun). La Fecafoot peut donc vaillamment accueillir ce nouveau promu au sein des instances du ballon rond du pays des Lions indomptables.

Publicité

Lire la suite