On a appris avec tristesse lundi soir la disparition de l’avion transportant Emiliano Sala, qui aurait sombré de façon mystérieuse dans la Manche.

Une disparition d'autant plus injuste que le footballeur venait de réaliser un de ses rêves, puisqu'il devait rejoindre Cardiff City.

Après plusieurs jours de recherches, le responsable des secours de Guernesey a annoncé ce jeudi l'arrêt des opérations de recherches.

De nombreuses questions restent en suspens, notamment sur la responsabilité du pilote de l’avion dans ce drame.

Un changement de pilote de dernière minute

Dave Henderson, qui devait initialement piloter ce vol, a affirmé au journal Ouest France il y a à peine quelques heures qu’il n’était en réalité pas présent à Nantes le jour du décollage.

Il était pourtant inscrit sur le registre, et certains prétendent même l’avoir aperçu à l’aéroport ce jour-là. Sa carte d’identité aurait même été contrôlée à l’aéroport de Nantes.

Interrogé sur la question, le pilote prétend ne pas pouvoir s’expliquer sur ce contrôle autrement que “par une erreur”.

Une enquête a été ouverte sur la question, en collaboration avec les autorités argentines.

Qui est David Ibbotson, l'homme qui pilotait l'appareil disparu ?

C’est un homme de 59 ans, originaire du Lincolnshire, qui aurait donc été aux manettes de l’avion du footballeur. Celui-ci était titulaire d’une licence de pilote privé, délivrée par la Federal Aviation Administration.

Sa dernière visite médicale datant de novembre 2018, une défaillance physique semble à première vue à exclure, même si en l’absence de corps il sera difficile d’en être certain.

Une enquête ouverte pour déterminer la nature du vol

Selon la réglementation américaine qui s’applique à ce vol (l’avion, un Piper PA-46 Malibu étant immatriculé aux Etats-Unis), un pilote “privé” ne peut être rémunéré pour transporter des passagers, et ce pour des questions d’assurance.

L’agent d’Emiliano Sala, qui a apprêté le vol, a-t-il oui ou non payé le pilote pour ce transport ? Il est courant que des pilotes privés transportent gratuitement des passagers, pour gagner des heures de vol et de l’expérience, en l’échange de quoi ces derniers payent le carburant.

Une enquête a également été ouverte à ce sujet pour déterminer la nature de ce vol, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences judiciaires pour l’agent, notamment si la réglementation américaine n’a pas été respectée.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite