La bataille judiciaire continue ! Depuis la mort de #Johnny Hallyday survenue le 5 décembre 2017, c'est la guerre entre le "clan Boudou" composé de #Laeticia Hallyday, son frère, son père et sa grand-mère et le "clan Hallyday" représenté par les aînés du chanteur, David Hallyday et Laura Smet. En effet, quelques jours après la disparition de l'idole des jeunes à l'âge de 74 ans, David et Laura ont appris que [VIDEO]leur père les avait "déshérité" [VIDEO] au profit de Laeticia et ses deux dernières filles adoptives, Jade et Joy. Un choc pour les deux enfants de Johnny qui, en plus de ne pas hériter du patrimoine financier de leur père, ne peuvent pas non plus gérer sa carrière musicale post-mortem.

Après plusieurs échanges houleux par voie de presse, David et Laura ont décidé de contester le testament de leur défunt père rédigé en juillet 2014 qui, sous la loi californienne, autorise un parent à ne rien léguer à ses enfants biologiques. Pour cela, ils n'ont pas hésité à saisir la justice pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume du rocker et un gel provisoire de son patrimoine financier et immobilier. Aujourd'hui, vendredi 13 avril, le tribunal de Nanterre doit se prononcer sur leur demande.

David et Laura devant la justice

Pour contester la succession de leur père, David et Laura se réfèrent à un testament rédigé par Johnny Hallyday le 3 avril 2014 dans lequel il confie l'ensemble de sa fortune à sa femme et ses deux dernières filles. D'après ses aînés, le dernier testament qui les déshérite ne respecte pas la loi française.

David et Laura réclament que 25% du patrimoine de leur père revienne à sa veuve et 18,75% à chacun de ses enfants.

De son côté, Laeticia Hallyday confirme la volonté de son défunt mari d'écarter ses deux premiers enfants de l'héritage : "Johnny estimait qu'il avait déjà faut plusieurs donations de son vivant et que ça les protégeait". En signant ce dernier testament, le chanteur souhaitait mettre à l'abri ses deux dernières filles, encore très jeunes. Pour Laeticia, Johnny a été présent pour David, qui, a plus de 50 ans a construit sa vie et est un artiste reconnu, et pour Laura qu'il a aidé lorsqu'elle en avait besoin.

Vers un accord à l'amiable ?

Ce vendredi 13 avril 2018, le tribunal de Nanterre rend une décision très attendue. Malgré le bras de fer qui s'est joué entre les avocats des deux parties adverses, un accord serait sur le point d'être trouvé entre Laeticia, David et Laura sur le droit moral de l'oeuvre de Johnny Hallyday. L'affaire pourrait se régler à l'amiable et éviter de longues années de procédures coûteuses.

En effet, Laeticia a accepté que les deux aînés de son époux écoutent l'album posthume de leur père.

Concernant le patrimoine de Johnny, un accord financier pourrait avoir été trouvé. Selon les informations de RTL, il s'agirait d'un accord sur le droit moral du rockeur et la gestion de son oeuvre musicale, qui permettrait à David et Laura de toucher des revenus sur les ventes des albums de leur père. En revanche, il est peu probable que Laeticia lègue les biens immobiliers de son défunt mari.

"On est une famille !"

Lorsque les journalistes de Le Point, magazine dans lequel Laeticia Hallyday a accordé sa première interview [VIDEO] cette semaine, la questionne sur l'avenir, elle n'exclue pas une réconciliation avec David et Laura : "Je les attends à bras ouverts ! On est une famille et je ne demande que la paix. Je veux seulement qu'on respecte la mémoire de mon mari, mais je serai un jour prête à pardonner." Et d'ajouter : "J'ai déjà beaucoup pardonné dans ma vie, je dois aujourd'hui me fixer certaines limites. On me vole mon deuil, on m'a roué de coups !" La veuve éplorée, victime à présent d'une image de manipulatrice, réaffirme qu'elle n'a rien à voir dans la décision testamentaire de Johnny Hallyday. #Chanson Francophone