Publicité
Publicité

Le week-end approche et les révélations des Paradise Papers continuent de tomber, le #G5S est félicité et la Russie dépose un nouveau véto tandis que l’Allemagne ne parvient pas à trouver d’issue gouvernementale et que le dernier fief de l’#EI a été libéré.

La mémoire de Nelson Mandela entachée

Les Paradise Papers révélées par le Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ) ont démontré que l’homme fort de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, mort en 2013, avait aussi joué de l’optimisation fiscale. Son avocat avait établi en 1995 un trust sur l’île de Man, aujourd’hui réputée pour ses largesses financières.

Publicité

A priori, la firme avait pour but de recevoir des dons et de les redistribuer. Par exemple, la femme d’Erich Honecker (dernier président d’Allemagne de l’Est) en aurait bénéficié.

La guinée félicite l’aide internationale

Alpha Condé, président de Guinée, a déclaré aux journalistes de l’AFP et de RFI être satisfait du G5 Sahel [VIDEO], l’organisation de coopération internationale pour lutter contre le terrorisme, qu’il trouve plus utile que les casques bleus. Il a accordé cette interview alors qu’il était à Paris, jeudi 16 et vendredi 17 novembre, afin de réunir 13,7 milliards de dollars de prêts pour financer un plan quinquennal de développement. Il s’est également exprimé sur les problèmes sécuritaires actuels de plusieurs pays d’Afrique.

La Russie impose de nouveau son véto

C’est donc la dixième fois que la Russie utilise ce droit au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU dans le but de bloquer une action internationale en Syrie.

Publicité

#Vladimir Poutine a posé son véto jeudi 16 novembre sur une résolution des Etats-Unis de poursuivre le mandat des experts enquêtant sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie. Le litige concerne la durée du mandat proposé.

L’Allemagne dans l’impasse

Depuis les élections législatives fin septembre, la chancelière Angela Merkel tente de former une coalition gouvernementale entre son parti conservateur, les libéraux et les écologistes. La date de jeudi 16 novembre au soir avait été retenue comme limite, mais les négociations n’ont pas abouties. Les oppositions se cristallisent autour de la finance, du climat et de l’immigration, trois dossiers importants.

La Syrie libérée

Le ministère de la Défense irakien a annoncé vendredi 17 novembre que la dernière ville tenue par l’EI, Rawa, avait été libérée [VIDEO]. Dans le même temps, les opérations de déminage des zones occupées et de nettoyage des provinces désertiques où se sont réfugiés les derniers djihadistes se poursuivent.