Emmanuel #Macron, 39 ans, est un des candidats favoris des sondages pour l'élection présidentielle qui se déroulera dans moins de trois mois. L'ancien ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique de François Hollande ne cesse de prendre ses distances avec le gouvernement socialiste dont il a pourtant fait partie pendant deux ans.

Des propos étonnants

Dans un long entretien accordé à l'hebdomadaire L'Obs publié ce jeudi et dont il fait (à nouveau) la couverture, le leader du mouvement « En Marche ! » fait une déclaration étonnante. Il revendique de parler avec Éric Zemmour et Philippe de Villiers, en indiquant être en désaccord avec eux.

Publicité
Publicité

Mais là ou le bât blesse, c'est qu'il prend également la défense de la '#Manif pour tous'. Il estime que le mouvement farouchement opposé à l'égalité des droits pour les couples de même sexe aurait été « humilié » par François Hollande, avant que le mariage pour tous ne soit légalisé. Surréaliste.

Emmanuel Macron – pourtant favorable au mariage pour tous – tenterait-il maladroitement de séduire une partie de l'électorat d'ultra-droite ? Le chef de l'État, ainsi que plusieurs membres du gouvernement, ont pourtant reçu des membres de la 'Manif pour tous' et tenté d'instaurer un dialogue, sans succès. Des faits que le leader du mouvement « En Marche ! » ne pouvait pas ignorer car il était secrétaire général adjoint de l'Élysée pendant les débats sur le mariage pour tous...

Publicité

La 'Manif pour tous', loin d'être convaincue par les propos du candidat à l'élection présidentielle, a immédiatement signalé, sur son compte Twitter, qu'il occupait une haute fonction proche du président de la République en 2013, évoquant une « magie mystique indécente. » C'est ce qui arrive lorsqu'on tend le bâton pour se faire battre...

La communauté gay oubliée

Emmanuel Macron n'a pas évoqué une seule fois la communauté gay dans son entretien à L'Obs. C'est pourtant elle qui a été humiliée pendant les débat houleux et nauséabonds autour du mariage pour tous. Et elle est toujours pointée du doigt, souvent avec beaucoup de mépris, par les antis-#Mariage gay. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont laissé éclater leur colère et leur déception.

En prenant la défense de la Manif pour tous, Emmanuel Macron a pris un gros risque : celui de perdre une bonne partie de l'électorat gay, déjà pourtant acquise à sa cause.

Publicité

Et sans pour autant séduire une partie de l'électorat d'ultra-droite. Un bien mauvais calcul politique.