Depuis ce matin, c'est le défilé des gros titres dans la presse et des messages peu sympathiques à l'encontre de #Donald Trump, l'actuel président américain. En effet, l'ex-homme d'affaires vient d'annoncer le retrait des Etats-Unis des accords de Paris concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Une décision qui consterne le reste de la planète mais qui n'étonne pas les citoyens, politiques, et personnalités après d'autres nombreuses décisions controversées du président.

L'onde de choc

Ce Jeudi premier juin, soit dix-huit mois après la signature de l'accord historique qui concerne l'avenir de la planète, Donald Trump décide de désengager son pays de l'accord de Paris.

Publicité
Publicité

Le leader du deuxième plus grand pollueur mondial (juste derrière la Chine), l'a annoncé lors d'une conférence de presse : "Les États-Unis vont se retirer de l'accord de Paris sur le climat". Et d'ajouter qu'il ne "voulait rien qui puisse lui barrer la route" concernant son action pour redresser l'économie de son pays contrairement à son prédécesseur, #Barack Obama, lorsque "Washington a conclu un accord au détriment des USA."

Trump s'isole...

Le président américain, dont l'incapacité mentale à gouverner inquiète les psychiatres, est-il en train de commette une faute colossale qui va isoler les Etats-Unis ? Climatosceptique assumé et souhaitant tenir la promesse qu'il a fait aux américains qui l'ont elu, Trump a pour ambition de "favoriser l'économie de son pays" quitte à mettre en péril de climat de la planète.

Publicité

Effectivement, le président américain pense que le réchauffement climatique est un canular entretenu par la Chine pour affaiblir l’économie américaine. Pourtant, la science a prouvé plusieurs fois que l'augmentation massive des émissions de CO2 est responsable du réchauffement climatique. Mais, dans le but de sauver 65 000 emplois de mineurs de charbon, Donald Trump serait prêt à tourner le dos à un accord multilatéral signé par 195 Etats.

Lors de la conférence de presse du premier juin, celui qui vient récemment de s'en prendre l'Allemagne a déclaré qui'il trouvait cet accord sur le réchauffement climatique "inefficace en l'état pour protéger l'environnement et néfaste aux intérêts américains." En revanche, il se dit prêt à renégocier afin d'aboutir "à un nouveau traité" qui prennent en compte les avantages des USA plutôt que de "briser ses travailleurs". De plus, son refus de coopérer nuit au financement de cet accord, qui vise à réduire de 28% à 26% des émissions des Etats-Unis d'ici 2025.

Publicité

En effet, la contribution de Washington représente environ le quart du budget.

Et s'attire les foudres !

Depuis ce matin en France, c'est un véritable défilé de gros titres unanimement négatifs et de publications assassines sur les réseaux sociaux qui circulent. Les réactions des journaux étrangers ne se sont pas faites attendre et ne sont pas tendre avec le président américain. Plusieurs personnalités ont fait part de leur mécontentement, aussi bien dans le milieu artistique que dans le milieu politique. L'ancien président français François Hollande a d'ailleurs jugé que Donald Trump avait pris une "décision funeste" et ferait barrage à l'international. Il ajoutera qu'en choisissant de se désengager de l'accord de Paris, Trump a "renoncé à l'avenir". L'actuel président français #Emmanuel Macron à lui aussi réagit sévèrement face à cette décision de Donald Trump en le dénoncant sur son compte Twitter.

En publiant "Make our planet great again", le président de la République française détourne le slogan de la campagne de Trump. Un message qui aurait déconcerté et énervé Donald Trump, qui n'a pas attendu bien longtemps pour riposter.