Publicité
Publicité

Né à Bastia le 20 Avril 1967, #Gilles Simeoni est membre du parti nationaliste 'Inseme per a Corsica' (Ensemble pour la #Corse). Professionnellement, il est avocat et a défrayé la chronique dans les années 2000 en défendant Yvan Colonna pendant le procès sur l'assassinat du préfet Claude Erignac. Son client sera finalement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Gilles Simeoni [VIDEO] a surtout embrassé une carrière dans la politique locale. Il se présente pour la première fois aux élections législatives de 2007, où il recueille 13,5% des voix au premier tour, entraînant son élimination. Il devient ensuite le chef de l'opposition au conseil municipal de Bastia l'année suivante, puis élu au conseil territorial corse en 2010.

Publicité

En 2012, il se qualifie au second tour des élections législatives dans la première circonscription de Haute-Corse, mais se fait battre par le député sortant UMP.

Elu maire de Bastia en 2014, il démissionne l'année suivante pour se consacrer pleinement à son nouveau poste de Président du conseil exécutif de l'Assemblée de Corse suite aux élections territoriales [VIDEO] de 2015. Gilles Simeoni a passé le flambeau de la mairie à son adjoint Pierre Savelli, mais il reste toujours membre du conseil municipal.