#François Fillon a maladroitement évoqué une éventuelle mise en examen et surtout, face à un Gilles Bouleau très Press Corps sur TF1, il n’a pas apporté d’élément autre que de langage. Il aurait pu faire état d’un compte joint avec son épouse, parler de la répartition des rôles entre ses trois attachés/détachée parlementaires, &c. Hormis en Asie ou en des royaumes ou républiques bananières, François Fillon serait déjà démis de ses fonctions. Mais les revues de presse étrangère révèlent surtout l’étonnement que suscite la courbe de popularité encore préservée du candidat : chute d’un seul point, de quatre points seulement. C’était avant le tout dernier sondage qui marque une inversion plus nette : de 54 % à 39 %, soit 15 points. L'effet Penelopegate n'a pas été réduit par l'intervention à TF1.

Publicité
Publicité

Fermer les volets

Pénalement, la prescription étant écartée de par le chef de recel, les auditions, l’authentification des pièces produites prendront du temps. Bercy va sans doute hésiter à mener une trop prompte enquête fiscale. Elle visera le couple, s’appréciera différemment en fonction du régime matrimonial des époux, de leur type de déclaration d’impôts (conjointe/séparées). Elle portera sur les charges sociales réglées par la société éditrice de La Revue des Deux Mondes et le résultat comptable, l’emploi présumé fictif l’allégeant. Au sein du parti LR, il est remarqué que le salaire de Penelope Fillon aurait pu être reversé au groupe pour qu’il en répartisse le montant à sa guise. On se demande surtout si sarkozystes et juppéistes (Juppé ayant exclu de se poser en recours) vont négocier en douce pour influer sur les investitures restant à répartir pour les législatives (dont celle, suspendue, d’Henri Guaino).

Publicité

On discute aussi de l’après premier tour. C’est le volet sociétal, et pré-électoral, qui va surtout pourrir les jours à venir. Après l’intérêt porté à Monsieur Frère (Pierre, de l’Automobile-Club de l’Ouest, qui cumule les emplois), l’opinion, poussant ou non la presse à le faire, s’intéresse aux emplois des fils aînés du couple, devenus avocats d’affaires ou dans la finance. Quelles étaient la nature de leurs missions au Palais Bourbon, combien étaient-ils rétribués, &c. Des particuliers ont écrit au parquet pour demander le remboursement des sommes versées à Penelope Fillon, et si une pétition de soutien au candidat a été lancée, une autre ‘’Rendez-nous ces 500 000 euros’’ prend de l’ampleur. Elle inclut cette remarque : ‘’Mme Penelope Fillon (…) peut-être ne le saviez-vous pas et que, comme nous, vous l’avez découvert en tombant par hasard sur le Canard enchaîné’’. Penelope Fillon n’est plus qu’à un semestre de l’âge de départ en retraite (62 ans, que son mari veut porter à 65, peut-être après l’anniversaire de son épouse).

Publicité

Pour l’anecdote, on remarquera que le groupe Facebook Je Suis Trop Fier De Mon Caca (auquel la presse attribua à Antoine Fillon l’appartenance, comme au défunt Amicale de la cuite) a été totalement remanié. Les Femen ont adressé une lettre ouverte à ‘’la martyre de cette société patriarcale et réactionnaire que promet #FrançoisFillon’’. Le groupe Twitter InventeTonEmploiFictif prend aussi de l’ampleur. #Jean-Luc Mélenchon a estimé que ‘’si ça se trouve, dans quinze jours, ce gars n’est plus candidat’’ et commenté que ‘’les gens sont indignés’’ autour de lui. Pour le communicant Ph. Moreau-Chevrolet ‘’c’est comme si (…) on pouvait avoir un autre candidat à droite’’. Mais de secondes primaires de la droite ne sont pas déjà à l’ordre du jour. La Croix rapporte qu’à LR ‘’il n’y a [hélas] pas de Plan B’’. À iTélé, Bolloré est présumé avoir fait censurer toute mention du PenelopeGate. LR devra mobiliser des bus pour le meeting de Paris, dimanche… Penelope sera à La Villette. À la tribune ?