Publicité
Publicité
3

En cet automne 2017, les langues se délient au sujet du #Harcèlement sexuel. En France la mouvement #balancetonporc [VIDEO] fait écho à la protestation internationale #metoo. Les victimes (principalement des femmes) sortent du silence et n'hésitent plus à donner le nom de leur harceleur voire de leur violeur dans les cas plus graves. Depuis, l'affaire Weinstein n'est plus la seule à être au centre des attentions et de nouvelles célébrités sont aujourd'hui dans la tourmente. C'est notamment le cas de l'acteur Kevin #Spacey contre lequel les témoignages se multiplient. L'acteur phare de la série House of Cards ou des films Seven et American Beauty a plus que maladroitement tenté de se défendre en faisant son coming-out sur les réseaux sociaux .

Publicité

Une initiative personnelle qui lui a attiré les foudres des associations LGBT. Les choses ne risquent pas de s'arranger pour l'acteur américain puisqu'un nouveau témoignage vient s'ajouter à celui d'Anthony Rapp et laisse sous-entendre que le spectre de l'affaire serait bien plus large qu'il ne le laisse penser.

Kevin Spacey seul contre tous

Tout commence en fin de semaine dernière avec les accusations portées contre Spacey par Anthony Rapp lui aussi acteur, vu notamment dans les films Star Trek. Rapp accuse l'acteur natif du New-Jersey d'avoir eu des comportements déplacés sous l'effet de l'alcool il y a des années. Kevin Spacey aurait tenté de violer sa victime alors que celle-ci n'avait que 14 ans au moment des faits. Le génial interprète de Frank Underwood a alors tenté de se justifier avec un long message sur les réseaux sociaux et en profite pour faire un très malvenu coming-out.

Publicité

Choqués par cette tentative de justification odieuse, la communauté LGBT s'indigne et voit dans cette entreprise une manière pour la célébrité de noyer le poisson sur le dos de la communauté homosexuelle.

Un nouveau témoignage contre la star

Lundi dernier, les accusations ont trouvé de nouvelles voix pour s'exprimer. L'acteur de théâtre mexicain Roberto Cavazos a souhaité témoigner de l'attitude de Kevin Spacey lorsqu'il était directeur du Old Vic Theatre à Londres entre 2004 et 2015. "Il suffisait d'être un homme de moins de 30 ans pour que Monsieur Spacey se sente libre de nous toucher [...] Nous sommes nombreux à avoir 'une histoire Kevin Spacey", témoigne le jeune comédien. Roberto Cavazos poursuit en ajoutant : "Le plus souvent le monsieur se trouvait au bar du théâtre et se montrait insistant avec celui qui lui tapait dans l'oeil. Je ne me suis jamais laissé faire, mais je sais que certains ont craint de lui dire stop". Tombé en disgrâce, la carrière de Kevin Spacey devrait désormais avoir beaucoup de mal à rebondir d'autant plus que Netflix vient d'annoncer la fin de House of Cards à l'issue de la sixième saison. #Cinéma