Emmanuel Macron a frappé fort mardi, à l'occasion du « One Planet Summit » qui se tient cette semaine à Paris. « On est en train de perdre la bataille », a lancé le Président de la République française à destination des personnes présentes lors de ce sommet à propos du changement climatique « On ne va pas assez vite et c'est ça le drame. On doit tous bouger car on aura tous à rendre compte ». Un Emmanuel Macron qui se veut être le chantre de la lutte contre le réchauffement climatique, s'opposant ainsi à Donald Trump qui a quitté les Accords de Paris il y a un an. Les Etats-Unis sont donc isolés sur la question, puisque le chef d'Etat américain n'a pas été invité à ce « One Planter Summit ».

Emmanuel Macron a en revanche invité cinquante leaders mondiaux, tous ayant renouvelé leur foi dans les Accords de Paris, mais aussi des scientifiques et des personnalités, afin d'évoquer le problème du changement climatique et les défis qu'il offre. Ce sommet de deux jours propose ainsi aux participants de se concentrer sur la façon de financer la transition mondiale à partir des combustibles fossiles et les mesures nécessaires pour s'adapter aux changements déjà en cours causés par le réchauffement climatique.

Trump et les Etats-Unis isolés

Mais tout n'est pas simple pour les pays signataire des Accords de Paris. Ces derniers comprennent une disposition demandant aux pays développés de fournir 100 milliards de dollars par an pour le financement des initiatives climatiques à partir de 2020.

Un chiffre extrêmement élevé. L'administration Trump a retiré la promesse de 2 milliards de dollars du gouvernement américain au Green Climate Fund, une organisation dirigée par des pays développés pour financer des projets d'énergie renouvelable et d'adaptation au changement climatique. En effet, Trump affirme que l'engagement coûtait une fortune énorme aux États-Unis. Mais ce sommet lancé par Emmanuel Macron entend trouver des solutions, malgré ces questions économiques. Le sommet présente ainsi une série d'annonces différentes pour aider à maintenir l'élan pour continuer à lutter contre le changement climatique. Lundi, Emmanuel Macron [VIDEO] a annoncé le financement de « Make Our Planet Great Again » aux États-Unis. Des scientifiques américains travaillent ainsi sur les changements climatiques liés à la recherche en France.

Macron en chef de la lutte contre le réchauffement climatique ?

Une nouvelle qui ne fait pas plaisir à tout le monde. Certains chercheurs français se sont plaints du fait que le Président de la République Macron distribue de l'argent des scientifiques étrangers au moment où ils plaident pour plus de soutien pour l'enseignement supérieur.

Justement, outre des pistes pour lutter contre le réchauffement climatique, le journée de mardi a permis de trouver de nouveaux fonds pour aider les gouvernements et les entreprises à atteindre leurs objectifs. Outre les politiques et les scientifiques, Arnold Schwarzenegger figurait parmi les invités. Ce dernier a même fait un tour sur un vélo électrique parisien lundi pour attirer l'attention sur les problèmes de santé causés par la pollution. La star hollywoodienne et l'ancien gouverneur de la Californie a fait valoir que le rejet de Trump de l'accord climatique de Paris n'a pas d'importance, car les entreprises, les scientifiques et les autres gouvernements peuvent « prendre le relais » pour réduire les émissions mondiales. Plus que jamais, le Terminator s'oppose donc à la politique du président américain. De quoi poser les bases d'une candidature Schwarzenegger en 2020 ? Sa présence à ce genre d'événement et sa bonne relation avec Emmanuel Macron ne peuvent que l'y aider.