Le CCERE (centre de commerce extérieur et de relations extérieures), est cette agence d'encadrement consulaire qui opte pour une valorisation des échanges et du partage de stratégies d'approche face à ses potentiels investisseurs. Il interagit mutuellement dans le but d'avoir un bon fonctionnement lors de l'implantation de ces investisseurs au Cameroun et à l'étranger. Pour l'accomplissement de ses missions, l'entreprise dispose d'une expertise aux compétences multiples, notamment dans les domaines bien précis tels que : l'économie et la comptabilité, le droit, l'informatique et même celui de l'assurance. Aidant à l'insertion, à l'implantation et à l'épanouissement des investisseurs étrangers au Cameroun, le centre renforce également les exportations des biens manufacturés, dont le potentiel de croissance est plus élevé.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Respectivement inscrit au registre de commerce et du crédit mobilier RCCM N°RC\DLA\2009\B\88 et également du contribuable MO10912282414T, le centre offre différents services dans quatre domaine bien précis.

Ces services sont : l'encadrement consulaire (accompagnement des investisseurs étrangers dans les formalités d'entrée et de séjour au Cameroun et vice versa), la veille économique et stratégique (fourniture d'éléments d'aide à la décision de disposition d'informations stratégiques), les pratiques diplomatiques, et les négociations internationales. Le Cameroun étant doté d'un document cadre destiné à promouvoir le développement du pays à long terme, il se traduit avec cet intitulé : " Cameroun vision 2035".

Le CCERE se présente donc ici comme un partenaire important sur lequel les pouvoirs de la contribution qu'il apporte à l'implantation et à l'épanouissement des investisseurs étrangers au Cameroun peuvent se fier. Dirigé par cet officier de l'ordre du mérite camerounais monsieur Ibrahim Zakari [VIDEO], l'action du centre consiste en général à informer et à accompagner les investisseurs nationaux et etrangers, et à mettre à niveau les entreprises qui en expriment le besoin.

Top vidéos du jour

Les actions du CCERE et ses répercussions face aux investisseurs

Investir au Cameroun préssent rationnellement de cette capacité à pouvoir se prémunir de certains attributs administratifs et légaux, ceci par le biais d'entreprises d'accompagnement tel que le CCERE. De ce fait, la fourniture d'informations crédibles aux potentiels étrangers sur le climat des affaires au Cameroun, devient une des priorités de ce centre privé face aux opportunités d'investissement ou de financement. D'autres parts, son action s'étend aussi sur les différents aspects de la législation. Se positionnant comme ayant une une forte expertise dans le domaine de la production des notes d'analyses, et de la conjecture sur le climat des affaires au Cameroun, le centre a réalisé différentes propositions au sein des entreprises dont il a eu la charge. Jusqu'à nos jours, il a accompagné 21 entreprises étrangères qui se sont installées au Cameroun, et 16 entreprises camerounaises installées à l'étranger exerçant dans divers domaines tels que : les services de transport et la grande distribution.

Bien encré dans l'organisation de forums, le CCERE a vu la participation de 8 entreprises nationales, et 13 entreprises étrangères à ses forums et échanges axés sur les avantages et les contraintes des codes pétroliers, gaziers, et miniers du Cameroun. Plusieurs entreprises camerounaises exerçant dans le domaine de l'agroalimentaire, et désireuses d'ouvrir des filiales à l'étranger, ont bénéficiées avec satisfaction de l'expertise-conseil du CCERE, dans le domaine de la législation communautaire en matière d'investissement, et de la situation politique et sécuritaire dans la sous-région Afrique centrale.

Un plan de restructuration et d'ébauche bien ficelé par le CCERE

Attentif aux besoins des entreprises locales et étrangères, le centre par le biais de son directeur général monsieur Ibrahim Zakari, apporte cette plus value dont les entreprises trouvent la nécessité au bon fonctionnement de leurs investissements. La communication étant un des principaux leviers de ces prérogatives de démarquation statutaire, les potentiels investisseurs se fient en général à la fourniture d'informations prévalant sur les aspects pertinents de la législation internationale en matière d'investissement, des pratiques d'arbitrage, et des procédures réglementaires. Le document de stratégie pour la croissance et l'emploi (DSCE 2010-2020) a accordé une place de choix dans le secteur privé, notamment pour ce qui est des investissements directs étrangers (IDE).

Il souligne ainsi l'enjeu consistant à capter des capitaux pour développer un secteur secondaire, visant à satisfaire le marché national, et à renforcer les exportations de plusieurs biens manufacturés dont le potentiel de croissance reste sensiblement le plus élevé dans le même secteur de dénomination. C'est donc par ce canal qu'opère le centre grâce à ses partenariats sur lesquels il opte sur le pouvoir de la contribution qu'il apporte lors de l'implantation et de l'insertion de ces investisseurs à travers cette firme de facilitation et d'accompagnement.