Publicité
Publicité

Se faire discret, ce n'est pas vraiment l'habitude de Donald Trump. Depuis le début de son mandat, le président des Etats-Unis n'a eu de cesse de se mêler de tous les dossiers, dont certains brûlants, notamment celui concernant la Corée du Nord. Mais sur la Syrie, Donald Trump ne communique que très peu. Sans doute cela répond-t-il à la volonté de ne pas froisser la Russie, avec laquelle les relations ne sont pas au beau fixe. Les Russes sont des alliés du régime syrien de Bachar al-Assad. En novembre dernier, Poutine et Trump étaient tombés d'accord sur la nécessité d'un processus de paix dans ce pays du Moyen-Orient.

Trump d'accord avec la Russie ?

Donald Trump est également convaincu qu'une intervention militaire en Syrie n'est pas une solution.

Publicité

Renverser Bachar al-Assad ne fait donc pas partie des plans du président américain... ou alors ce ne sera pas à lui de se salir les mains. Clairement, le président des USA utilise le dossier syrien afin de tenter de réchauffer ses relations avec la Russie de Vladimir Poutine. Quitte à mettre l'ONU et la communauté internationale dans l'embarras, car les Etats-Unis portent évidemment une voix capitale dans tout dossier complexe comme celui-ci.