L'organisation terroriste africaine Boko Haram est soupçonnée de l'enlèvement de plus de 110 lycéennes ce lundi au Nigéria [VIDEO]. L'objectif de cette action est d'enrôler de nouvelles recrues dans ses rangs et de négocier des libérations contre d'importantes rançons lui permettant ainsi de se financer.

Formé en 2002 au Nigéria et proche d'Al-Qaïda, Boko Haram revendique son idéologie salafiste et djihadiste. Le groupe a d'abord été considéré comme secte religieuse extrémiste par la communauté internationale jusqu'à la mort de son fondateur Mohamed Yusuf. En 2010, à l'arrivée d'Abubakar Shekau à sa tête, l'organisation s'est armée et a pris le nom officiel de "Groupe sunnite pour la prédication et le djihad".

Son but affiché est d'instaurer un califat et d'appliquer la charia en Afrique de l'Ouest, en commençant par conquérir la zone sahélienne. Ses idées sont aussi farouchement anti-occidentales.

En 2015, Boko Haram a prêté allégeance à l'Etat islamique, qui l'a officiellement accueilli parmi les siens cinq jours plus tard et considère désormais son territoire comme l'une de ses provinces. Le nom officiel de Boko Haram est désormais "Etat islamique en Afrique de l'Ouest". Une scission a toutefois eu lieu au sein de l'organisation en 2016. Abubakar Shekau a été écarté au profit d'Abou Mosab al-Barnaoui, et a créé son propre mouvement parallèle.