Le dimanche 11 Mars 2018, le vote de l'Assemblé Nationale Populaire de Chine en session, a permis de mettre fin à la limitation de mandat en vigueur dans le pays. Cela permet au président chinois de mettre un terme non seulement à la seul barrière constitutionnelle qui pouvait l'emmener à quitter le pouvoir mais lui ouvre également la voie à une gouvernance à exercer de manière continue sans craindre de se voir ravir le pouvoir fortement concentré sur sa personne.

Un changement constitutionnelle qui permet à Xi Jinping 64 ans de se maintenir indéfiniment au pouvoir au détriment des valeurs prônées par ses grands partenaires [VIDEO].

Le vote de ce dimanche a connu 2 contres et 3 abstentions sur l'ensemble des députés présents et votants. Une majorité écrasante qui conforte un peu plus le pouvoir du premier leader Chinois

Une victoire de Xi Jinping une défaite du peuple

La censure, la surveillance des citoyens [VIDEO] sont assez présentes en Chine. Cette victoire limite un peu plus la volonté d'une certaine partie de la population à obtenir plus de libertés individuelles. Certains réseaux sociaux étant prohibés notamment les réseaux tweeter, youtube, Au delà d'une réduction de la liberté d'expression, une répression à tout ce qui s'oppose à la ligne tracée par le pouvoir en place.est observée.

Plusieurs personnalités notamment des journalistes et militants d'une chine démocratique on été emprisonnés.c'est le cas du journalistes Liu Xiaobo prix Nobel de la paix et mort en détention en 2017.

La journaliste Gao Yu toujours emprisonnée depuis 2014, condamnée à 7 ans de prison en 2015 pour avoir révélé des "secrets d'Etats ": Il s'agit d'un document confidentiel divulgué en 2013 et dont le contenu est parvenu à la presse Américaine; l'un des principaux auteurs étant Xing Jinping . Ce document qui devrait servir de référence à la politique chinoise pour les 10 années avenir, comportait des directives visant à combattre "la démocratie constitutionnelle occidentale" , la promotion des " valeurs universelles " des droits de l'homme, les idées d'indépendance des médias et de participation citoyenne inspirée par l'occident pour ne citer que cela.

Accueil silencieux des autorités occidentales suite à la révision faite en Chine

Un changement constitutionnelle d'une telle envergure pour un pays membre du conseil de sécurité de l'ONU et grand partenaire économique dans le monde, reste un bouleversement considérable dans la politique humanitaire commune voulue par la quasi totalité des grands pays impliqués dans les conflits armés au rang desquelles la France et les Etats-Unis. Le respect des droit de l'Homme et du citoyens englobant les libertés individuelles du peuple Chinois trouve ici pour le moment un silence non moins négligeable des principaux dirigeants Européens et Américains et partenaires économiques de la Chine.