Mystère en Corée du Nord : en cette période d'accalmie dans le royaume ermite, à la suite des JO d'Hiver en Corée du Sud, une nouvelle trame de l'histoire se dresse. Mais que veut faire la Corée du Nord ? Des pourparlers avec le Sud ont été engagés, une visite prévue en Avril, et donc, en conséquence, de quoi ravir les Etats-Unis et le voisin capitaliste du Sud. Tout part d'un haut proche du Président sud-coréen, Chung Eui-Yong, qui a été chargé, à la suite d'intenses conversations inter-coréennes, de remettre un message personnel à l'administration Trump. Il reconnaîtra dans le même temps que les médias ne doivent pas être informés de tout ce qui a été dit, nuançant tout de même ses dires en conférence de presse.

En effet, durant cette conférence, M.Chung a développé les multiples résolutions prises durant cette rencontre. Il affirmera en premier lieu que la Corée du Nord s'engage à entamer des discussions avec les Etats-Unis en vue d'un apaisement entre ces deux pays. En précisant par la suite ses propos, M.Chung a révélé que le Nord serait même prêt à envisager l'arrêt du programme de constructions d'armes nucléaires. Prudence face à ces déclarations, qui semble, peut-être, amorcer une désescalade progressive de l'armement dans le pays.

Un sommet est prévu en Corée du Nord pour assurer des échanges productifs

Fin avril se tiendra une réunion en Corée du Nord entre les dirigeants de la péninsule. Aucun membre de la Maison Blanche ne devrait être convié. Ce sommet, convenu suite à une première entrevue les 5 et 6 Mars, est l'occasion de (re)mettre sur pied une ligne ininterrompue entre le Sud et le Nord, en vue de maintenir des rapports sur différents problèmes, prioritairement la question militaire.

Kim Jong-Un en personne a affirmé durant cet échange que le dialogue entre son pays et les Etats-Unis provoquerait l'arrêt temporaire de ses tests nucléaires [VIDEO] et de ses agressions verbales.

C'est un autre bras de fer qui se tient aujourd'hui entre la première puissance mondiale et le royaume ermite, un duel qui prend une autre tournure dès lors que les deux pays adoptent un ton plus conciliant et davantage porté vers la paix. On ne peut désormais qu'espérer que cet axe diplomatique USA [VIDEO] - Corée du Sud - Corée du Nord débouchera sur un accord commun et un arrangement des désaccords, sans Conflit. C'est aujourd'hui que M.Chung doit rapporter les détails de sa visite, venant à l'encontre d'Herbert McMaster, conseiller américain à la sécurité nationale, et Rex Tillerson, secrétaire d'État.