Le Jeudi 12 Avril 2018, la liste des 30 sénateurs restants est enfin connue. Le chef de l'État de la république du Cameroun, son excellence Paul Biya, a finalement donné les noms des 30 sénateurs qu'il avait la charge de nominer. En effet, l'année 2018 sera assez spéciale pour le Cameroun aux vues des différentes élections qu'il y seront organisées. Ces élections sont au nombre de 5, et le coup d'envoi a ainsi été donné le 25 Mars 2018 avec l'élection sénatoriale. De ce fait, les conseillers municipaux ont eu cette charge de voter les différentes listes des partis politiques en lice pour cette première sortie élective. Lesdits partis dans la course étaient le RDPC, l'UDC, le FSNC, l'UNDP, le SDF, l'UPC et l'ANDP.

L'Afrique quant à elle, trop souvent confrontée à des élections parfois controversées et peu démocratiques, commence peu à peu à sortir de ce mutisme et de cette propagande de dénigrement perpétuel. D'où la recrudescence des élections libres et consensuelles dans certains pays.

Dans la région du Centre, les sénateurs titulaires récemment nommés sont Mr Nkodo Laurent, Mr Pongmoni Jean Marie, Mr Mbida Mvondo Albert et leurs suppléants Mr Bihina Eloundou Floribert, Mr Abanda Metogo Valérie et Mr Abessolo Nnomo Thierry Martial. À préciser que le nouveau sénateur Mbida Mvondo Albert, employé à la célèbre chaîne de télévision privée Vision 4, est un enseignant des sciences de l'information et de la communication, maître de conférence des universités, et ancien inspecteur général du ministère de la communication (MINCOM).

Top vidéos du jour

N'eût été cette présence des élus du Sénat, le Cameroun s'ouvrira une fois de plus vers une nouvelle vision avec ses toutes premières élections régionales. La régionalisation camerounaise présentera un acquis véritablement lié à un système quelque peu associé à un registre de décentralisation. Ces aléas du protectionnisme fragmentaire d'un processus de démocratisation libre devraient automatiquement amener ces différentes élections à une nouvelle étape de gérance gouvernementale. Le 25 Mars 2018, les résultats ont ainsi été présentés en faveur du parti de la majorité.

Par ailleurs, suite à la signature du décret du chef de l'État, la région du Sud, est désormais représentée par les sénateurs titulaires suivants : Mr Ngalli Ngoa Pierre Henri, Mr Menye Ondo François-Xavier, Mme Bisseck Paulette suivis de leurs suppléants Mme Ndo Angeline, Mr Edou Emmanuel et Mr Oyono Robert. Dans l'Adamaoua, ceux nommés comme titulaires sont Mr Mohaman Gabdo, Mr Moussa Sabo, Mr Djaratou Mohamadou suivis de leurs suppléants Mr Halirou Mahmoudou, Mr Daouda Oumarou et de Mme Adjidjatou.

À cet effet, le RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) suite au dépouillement, a affiché le score de 63 sénateurs élus contre 7 sénateurs pour son opposant légendaire le SDF (Social Democratic Front). Toujours dans les nominations, dans la région du Nord-Ouest, il a été nommé comme sénateurs titulaires Mr Fon Doh Ganyonga III, Mr Fon Chafah Isaac, Mme Régina Mundi Élisabeth, et comme suppléants, Mr Jaji Manu Gidado, Mr Atanga Charles Musi et enfin Mr Acha Martin Kum. Dans celle de l'Est les titulaires sont Mr Ze Nguelé René, Mr Diwala Many Hilarion, Mme Aboui Marlyse et leurs suppléants Mr Aleokol Jean Marie, Mr Voumia Rigobert et Mr Mgba Zacharie.

Une nomination dument fractionnée dans la constance

Comptant 10 régions, le Cameroun s'est de nouveau vu être départagé lors de cette nomination sans véritable surprise. Toutefois, trois ex-sénateurs se sont vus être remerciés. Il s'agit de monsieur Pius Ondoa, de monsieur Roland Matta et de monsieur Baba Hamadou. Élus pour 5 ans avec un mandant éventuellement renouvelable, le présent décret est entré en vigueur le Jeudi 12 Avril 2018 via la loi N° 20112/001 du 19 Avril 2012, portant sur le code électoral modifiée et complétée par la loi N° 2012/017 du 21 Décembre 2012.

Le RDPC au final a donc accueilli 87 sénateurs, le SDF lui s'est retrouvé avec 7 sénateurs, et l'UNDP (Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès) quant a lui a pu avoir 2 sénateurs. L'UPC (Union des Populations du Cameroun), l'ANDP (Alliance Nationale pour la Démocratie et le Progrès), le MDR et le FSNC ont également accueilli 1 sénateur chacun. Les partis politiques très en vue de l'opposition tels que le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), ou ceux proche de Maître Akere Muna (mouvement NOW), ont par ailleurs été jetés aux oubliettes. Cependant en région du Nord, les sénateurs titulaires nominés sont : Mr Aboubakary Abdoulaye, Mme Hayatou Aïcha Pierrette, et Mr Boubakary Ousmanou. Ils sont prealablement suivis des suppléants tels que Mr Bouba Samari Bernard, Mr Mohama Bayero Fadil et Mr Nihi Dawaye.

Des sénatoriales sans surprise pour cette deuxième sortie

Les premières élections sénatoriales datant de 2013, n'ont pas vu cette participation massive des élus municipaux comme celle de cette année 2018. Par ailleurs, certaines personnalités mandataires de l'ancien organigramme y sont encore aujourd'hui. La région du Sud-Ouest a par exemple revu la nomination de Fon Mukete Essimi Ngo Victor (le doyen âgé aujourd'hui de 100 ans) comme sénateur titulaire. Il est immédiatement suivi de Chief Anja Simon Onjwo, de Mr Leke Besongoh Akemfor Philip et de leurs suppléants Mme Mambe Agnès, Mr Monono Humphrey Ekema, et enfin Mme Mbuh Lucy. Celle composée de la région de l'Extrême-Nord a également vue le maintien de Mr Dakole Daissala, de l'arrivée de Mr Mahamat Bahar Manouf, et de Mr Ngabaya Tchef Tchef comme sénateurs titulaires. Ces derniers seront accompagnés de leurs sénateurs suppléants qui sont Mr Hessana Mahamat, Mr Darwe Jean-Claude, et de Mr Moustapha Halilou.

La présence des femmes a notament été remarquée avec 8 nominations au Sénat. Comme Madame Ngo Sing épouse Diboko qui est une vénérable suppléante de la région du Littoral. Ses confrères sont donc Mr Essobmadje Patrice, et Mr Ketchanga Célestin. Toujours dans cette même région, ceux-ci sont menés par les sénateurs titulaires représentés par Mr Madiba Songue, Mr Etame Massoma David Siegfried, et Mr Ngayap Pierre Flambeau. La présidence du Sénat camerounais risque une fois de plus (selon les sondages), d'être briguée par le sénateur Niat Njifenji de la région de l'Ouest. Cette autre grande région des grassfields, n'a pas non plus opéré de grands changements suite à cette nomination du chef de l'État. Il s'agit des sénateurs titulaires tels que Mr Ibrahim Mbombo Njoya (parallèlement sultan et roi des Bamoun), de Mr Njomo Kamga Honoré et de leurs suppléants Mr Kamdem Didier, Mr Wembe Samuel et de Mme Paboudam Mariamou épouse Montapon.