Après une présumée attaque chimique survenue le 7 avril à Douma en Syrie, la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont formé une coalition militaire pour détruire un centre de recherche scientifique [VIDEO], de développement, de production et de test de la technologie d'armement chimique et biologique situé à Barzé, en périphérie de la capitale. Une opération réussie dont s'est félicité Emmanuel Macron et Donald Trump.

Conséquences des frappes en Syrie

Trois principales cibles ont été visées : le centre de recherche où les syriens développaient un armement chimique dans la région de Damas, et deux autres centres près de Homes dans le centre du pays.

Le régime de Bachar el-Assad nie toujours avoir utilisé des armes chimiques contre sa population, alors que l'attaque survenue la semaine dernière à Douma s'apparente bien à une attaque chimique qui a causé la mort de plus de 40 innocents. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 500 personnes ont subi un inconfort à divers degrés, causé peut-être par du chlore. L'agent chimique en question reste à identifier, même si la France soutient détenir la preuve de l'utilisation de cet armement chimique [VIDEO]. Les premières images des dégâts causés par les bombardements occidentaux sont déjà relayés les médias du monde entier.