Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, n'a pas réussi à convaincre Angela Merkel de soutenir l'accord nucléaire iranien alors qu'il entamait une tournée de trois jour en Europe pour enterrer l'accord, déjà rejeté par Donald Trump. En accueillant son homologue israélien à Berlin, Merkel a déclaré que l'Allemagne soutenait le droit d'Israël [VIDEO] à la sécurité, mais a résisté à l'insistance de Netanyahu selon laquelle déchirer l'accord de non-prolifération était le meilleur moyen d'y parvenir. La Chancelière allemande est donc restée ferme sur ses positions.

Visite avec Theresa May mercredi

La position d'Emmanuel Macron devrait être la même, ainsi que celle de Theresa May.

Benjamin Netanyahu doit la rencontrer mercredi à Londres, lors du dernier jour de sa tournée européenne. Pour Israël, l'Iran [VIDEO] est un enjeu crucial. Israël craint qu'à mesure que la guerre civile syrienne s'achève, l'Iran, dont les forces et les représentants chiites soutiennent le président Bachar al-Assad, ne se concentre sur Israël. Défendu par Donald Trump sur le sujet, Benjamin Netanyahu espérait donc convaincre le trio fort de l'UE de le soutenir également. Mais cela semble désormais bien compromis.