2

L'agriculture camerounaise vise de plus en plus l'extension d'un brassage multifonctionnel de ses matières premières dans le secteur le plus en vue de son économie. Le SIALY (salon international de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire de Yaoundé) qui se déroule du 25 au 30 Juin 2018, offre ainsi des opportunités aux exposants, aux spécialistes du domaine, et aux potentiels hommes d'affaires et d'entrepreneurs, de venir découvrir les différents stands et propositions commises. Ayant de nombreux partenariats chaque année, ce salon s'est vu collaborer une fois de plus avec le CCERE (centre de commerce extérieur et de relations extérieures).

Ce centre international basé à Douala a vu le jour en 2009 et s'occupe de la facilitation des échanges et de l'installation des hommes d'affaires tout en proposant la destination Cameroun aux potentiels investisseurs. S'établir au Cameroun dans la légalité et dans les normes respectives incluses reste et demeure son principal créneau.

Consolidé et mené unanimement par le PDG Ibrahim Zakari, le CCERE compte en son sein une équipe de professionnels prêts à s'occuper de tout les litiges et compléments administratifs dont ont besoin les hommes d'affaires ou les potentiels investisseurs. Sous l'organisation du MINMIDT (ministère des mines, de l'industrie et du développement technologique), le SIALY accueille 260 exposants, accompagnés de plus de 140 entreprises. Cette initiative est également dans l'optique de nouer des contacts dans le secteur de l'agroalimentaire et d'attirer les industriels afin de pouvoir développer des entreprises privées et de générer des emplois.

Top vidéos du jour

C'est ainsi que va se tenir le premier forum national de l'industrie.

Le CCERE propose son expertise au SIALY

Révélant la plupart de ses exploits lors de ses descentes sur le terrain, le CCERE se voit régulièrement invité à des manifestations et des événements publics ou privés au Cameroun. Comptant parmi les experts présents au salon, le centre va permettre de proposer des collaborations et des solutions aux hommes d'affaires et même aux professionnels de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

S'étant déjà fait remarquer lors de certains litiges, le centre et son équipe de professionnels ont souvent permis à la justice de trancher ou de trouver des compromis après l'élaboration de son expertise. Le SIALY attend plus de 250.000 visiteurs pour cette nouvelle édition et espère créer un vaste réseau de partenariats et d'échanges internationaux. L'agroalimentaire camerounais quant à lui, représente cette enseigne de transformation des matières premières locales en produits usuels pour la consommation humaine.

À travers le SIALY, les organisateurs espèrent valoriser l'espace camerounais et ainsi promouvoir les consommations locales des 10 régions du pays. Cela va notamment viser l'agriculture, la pêche et même l'élevage (Animaux).

Un salon en marge du développement guidé par le CCERE

Le directeur du centre monsieur Ibrahim Zakari toujours sur le terrain de correspondance entre les entreprises et les exposants, soutien l'État du Cameroun dans cette initiative de développement. Cette grande rencontre à des partenariats de hauts vols tels que : Camtel, SABC, Semry, Sodecoton, Soticam, CDC, ou le Port autonome de Douala entre autres. Il collabore également avec des entreprises de médias et de l'audiovisuel comme la CRTV, Équinoxe TV, La voix du paysan, Baromètre communautaire, le Quotidien de l'économie ou encore la SOPECAM (société de presse et d'édition du Cameroun).

Les matières premières telles que le maïs, le manioc (transformé sous plusieurs formes), les noix de pécan, le poivre de Penja (un des meilleurs au monde), le cacao, le café ou même l'hévéa sont les plus prisés et les plus sollicités. Sous cette bannière, le CCERE qui est souvent amené à agir comme cabinet conseil, va interagir avec ces hommes d'affaires et ces industriels venus pour l'occasion. Dans le domaine du divertissement, on pourra voir l'élection de la Miss SIALY, les jeux et tombola et enfin de la gastronomie locale.