Kim Jong-un et Donald Trump se serrant la main : une image improbable et qui a pourtant eu lieu ce mardi à Singapour. Une victoire pour le président américain, certes, mais aussi pour le leader nord-coréen, qui avec cet accord, met fin à un isolement certain provoqué par les décisions de son régime depuis plusieurs décennies. Lors de ce sommet, Kim Jong-un était accompagné d'une bonne partie de son état-major, dont le ministre des Affaires étrangères, qui devrait continuer à discuter avec son homologue américain sur l'avancée des termes de l'accord.

Kim veut travailler avec Trump

Preuve que c'est l'ensemble du régime qui travaille désormais pour faire de cet accord quelque chose de durable.

« Il y aura des défis à venir, mais nous allons travailler avec Trump [VIDEO] », a ainsi déclaré Kim Jong-un, visiblement très heureux de partager ce moment avec le président américain, après des mois et des mois de montée de tension entre les deux hommes, qui ne cessaient de s'insulter. Un sommet et un accord qui font suite à de bonnes décisions du leader nord-coréen, qui a également fait un pas vers la Corée du Sud ces derniers mois. A ce rythme-là, Kim pourrait devenir un candidat au prochain Prix Nobel de la Paix...