Donald Trump et Kim Jong-un ont écrit l'histoire. Ce mardi, à 3 heures du matin heure française, les deux hommes avaient rendez-vous à Singapour pour un sommet très attendu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les discussions ont été productives. Kim Jong-un a en effet promis de désarmer son arsenal nucléaire et Donald Trump a lui donné des garanties de sécurité. Le communiqué diffusé à la fin du sommet indique qu'il y aura d'autres réunions entre hauts fonctionnaires des deux pays afin de poursuivre les discussions et pourquoi pas obtenir plus d'avancées. Le président américain a également attiré l'attention sur ce qu'il a déclaré être la chaleureuse relation personnelle établie entre les deux dirigeants.

La déclaration conjointe, signée par les dirigeants après cinq heures de négociations, a ainsi permis d'établir une base solide dans les relations entre les deux pays. « Le président Trump s'est engagé à fournir des garanties de sécurité à la Corée du Nord et le président Kim Jong-un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable à achever la dénucléarisation de la péninsule coréenne », assure le communiqué. Les déclarations antérieures, en 1994 et en 2005, contenaient des promesses similaires, mais ces accords ont échoué. Le troisième pourrait être le bon entre la Corée du Nord et les États-Unis.

La Corée du Nord s'engage vers la paix

Kim a également entrepris de coopérer avec les États-Unis pour récupérer les restes de soldats américains tués dans la guerre de Corée, une demande américaine de longue date qui n'a jusqu'ici eu un écho que très limité.

Top vidéos du jour

Trump a déclaré que le document signé était historique et complet et Kim a déclaré que le couple avait accepté de « laisser le passé derrière ». Posant pour des photos, Trump a dit qu'il avait appris que Kim était un « homme très talentueux » qui aimait son pays. Avant la signature, Trump a déclaré que les discussions de Singapour s'étaient déroulées « mieux que quiconque aurait pu imaginer ». Les deux hommes ont même marché ensemble, seuls, pendant quelques minutes, échangeant longuement. Quelques mois seulement après que les deux dirigeants aient échangé des insultes et menacé d'entrer en guerre l'un contre l'autre, les deux hommes ont tout simplement décidé de faire bonne figure lors de ce sommet. Donald Trump a même déclaré que c'était un « honneur » d'être assis à côté du leader nord-coréen.

Kim Jong-un « heureux » de rencontrer Donald Trump

Au début du sommet, les deux leaders se sont même serrés la main pendant une durée exacte de douze secondes. « Je suis très heureux de vous rencontrer à Singapour », a même lancé Kim Jong-un à Donald Trump, en anglais, durant cette poignée de mains.

Pour les deux hommes, cette rencontre est sans doute capitale pour l'héritage de leur vie politique. En effet, elle pourrait permettre de mettre fin à 65 ans de tensions, nées de la guerre de Corée. Un sommet et un accord qui ont été accueilli avec enthousiasme par une grande partie de la communauté internationale. « Le fait que les deux dirigeants puissent s'asseoir ensemble et avoir des pourparlers égaux a une signification importante et positive, et crée une nouvelle histoire », a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Désormais, reste à savoir vers quoi vont se diriger les prochaines discussions et surtout si cet accord pourra perdurer dans le temps. Les deux chefs d'Etat ont promis d'arrêter leur guerre des mots et d'avancer ensemble, main dans la main. Simples déclarations ou réelle envie de faire avancer les Etats-Unis [VIDEO] et la Corée du Nord sur le chemin de la paix ? Seuls les prochains mois devraient permettre d'en savoir plus.