Surprise du côté des Etats-Unis. Alors que Donald Trump a annoncé que la Corée du Nord restait toujours une importante menace nucléaire, la première puissance mondiale a décidé de suspendre un certain nombre d'exercices militaires avec la Corée du Sud qui devraient avoir lieu au cours des prochains mois, dans le cadre des négociations en cours avec la Corée du Nord. C'est ce qu'a annoncé vendredi le département américain de la Défense. Le Pentagone avait déjà annoncé mardi qu'il avait suspendu « l'ensemble de la planification » de ces exercices.

Un rapprochement Nord – Sud ces derniers mois

Le président américain Donald Trump a annoncé à l'improviste la décision de suspendre les exercices américains avec la Corée du Sud lors d'une conférence de presse après son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 12 juin dernier à Singapour.

Pour le moment, aucune réaction de la part du pouvoir en place en Corée du Sud. Le voisin du Nord ne semblait en tout cas pas le plus convaincu des efforts fournis par Kim Jong-un lors du sommet de Singapour. Ces derniers mois, des rapprochements directs ont également eu lieu entre le Nord et le Sud, notamment lors des derniers Jeux olympiques d'hiver.