L'histoire vécue par le journaliste Arkadi Babtchenko semble tout droit sortie d'une série policière puisque ce dernier a été déclaré mort le 29 mai dernier par le ministère ukrainien. Les médias ukrainiens ont déclarés que sa femme l'a trouvé criblé de 3 balles dans le dos devant leur domicile mais qu'il est mort durant son transport vers l'hôpital, dans l'ambulance. Le lendemain, le journaliste prétendu mort est déclaré vivant par le Service de sécurité d'Ukraine puis réapparaît lors d'une conférence de presse dans la capitale ukrainienne, la même ville où il aurait trouvé la mort la veille.

Cette manœuvre a été planifiée pendant deux mois, et le journaliste ne serait au courant de ce complot que depuis un mois.

Arkadi a décrit cette machination comme le "moyen de rester en vie et d'assurer la sécurité de sa famille".

La mise en scène de la mort du journaliste russe avait pour objectif d'identifier les personnes voulant sa mort. Selon l'Ukraine, la tête du journaliste avait été mise à prix par les services secrets russes [VIDEO] contre une somme de 40 000 dollars.

Cette opération serait un succès puisque l'homme de main, un ressortissant ukrainien et ancien soldat a été arrêté ainsi que d'autres personnes dont certainement le "cerveau" de l'assassinat. Selon Arkadi Babtchenko, les personnes arrêtées étaient en possession de sa photo de passeport qui a seulement pu être prise au service des passeports russes ce qui est selon lui une preuve de l'implication des organes russes dans cette tentative d'assassinat.

Top vidéos du jour

Portrait de ce journaliste russe, faussement mort

Arkadi Babtchenko est un journaliste russe qui s'est exilé l'année dernière en Ukraine. Ancien soldat pendant les guerres de Tchétchénie, il devient correspondant de guerre pour les médias russes dont le célèbre journal Novaïa Gazeta. Réputé, il a couvert le conflit éclair entre la Russie et la Georgie en 2008, le soulèvement pro européen du Maïdan à Kiev en 2014 ainsi que l'intervention de l'armée russe en Syrie à partir de 2015.

Virulent critique de Poutine et des guerres en Ukraine et en Syrie [VIDEO], Arkadi a pu se faire de nombreux ennemis.

Il s'est senti en danger après avoir reçu des menaces de morts alors qu'il critiquait beaucoup le conflit à l'est de l'Ukraine.

Entre émotion et consternation dans le monde entier

Le ministre des affaires ukrainien Pavlo Klimkine a commenté que "depuis l'Ukraine, il [Arkadi] continuait à lutter pour la Russie démocratique et bien sûr Moscou l'a toujours vu comme un ennemi".

De l'autre coté de la frontière ukrainienne, Moscou dénonce une "provocation antirusse" et le ministère des affaires étrangères russe a déclaré que "La première conséquence directe de cette action de propagande a été d'induire en erreur toute la communauté internationale."

Les journalistes amis et collègues d'Arkadi Babtchenko ont vite été soulagés d'apprendre la nouvelle mais dans la communauté journalistique, le soulagement a pu laissé place à la consternation. De nombreuses voix s'élèvent contre cette manipulation qui ne permet plus d'avoir confiance en les informations des services ukrainiens voire dans les médias.

Le secrétaire général de l'ONG Reporters sans frontières estime que qu'il "est navrant et regrettable que les services ukrainiens aient joué avec la vérité, quel qu'en soit le motif".