Il est 17 heures 39 quand la préfecture de police indique qu'un "forcené" s'est retranché depuis 16 heures avec deux personnes dans un immeubles de la rue des Petites écuries à Paris. Il est précisé dans ce communiqué que la situation n'est pas un acte terroriste a priori.

Publicité
Publicité

Le preneur d'otages est en contact avec Police Secours, il déclare être armé et demanderait vraisemblablement à communiquer avec l'ambassade d'Iran, cependant la situation reste à ce moment encore confuse.

Rapidement, des policiers de la BRI (Brigade Rapide d'Intervention) et de la CSI (Compagnie de Sécurisation et d'Intervention). Un dispositif important est mis en place, la rue est fermée et les habitants, personnes sur place sont cloîtrées dans les immeubles et commerces.

Prise d'otages terminée à Paris
Prise d'otages terminée à Paris

Le quartier est entièrement bouclé, la rue Faubourg Poissonnière a elle aussi été fermée à la circulation tout comme la rue Richer.

Vers 17 heures 30, une source policière indique que des négociations sont en cours.

C'est approximativement à 19 heures 50 que l'homme a été interpellé, les otages sont sains et saufs.

Anne Hidalgo a tenu à remercier les forces de police et de secours pour leur sang-froid et leur professionnalisme.

Ce que l'on sait sur le déroulé de la prise d'otages

A 15 heures 50, un homme pénètre le bâtiment situé 45 rue des Petites écuries, dans le 10e arrondissement de Paris, en se faisant passer pour un livreur de pizza.

Publicité

Il croise un homme avec lequel il échange des coups, l'homme blessé a été évacué et n'a pas été pris en otage.

Le preneur d'otages s'est retranché dans une partie des bureaux historiques de la régie publicitaire Mixicom qui est un réseau multichaîne représentant des youtubeurs célèbres comme Cyprien, Norman, Natoo ou encore Squeezie dans leur promotion et leurs relations commerciales.

Il a menacé de mettre le feu et était en possession d'essence.

Les policiers sont intervenus pour neutraliser l'individu avec succès. Les deux otages sont hors d'eux, l'un d'eux étant tout de même en état de choc et aspergé d'essence.

Ce que l'on sait sur l'identité et la personnalité du preneur d'otages

Les revendications de l'individu relèvent de sujets multiples puisqu'il a parlé de l'affaire Maelys, de l'Iran, de l'affaire Théo, d'actes terroristes (Mohammed Merah, le 11 septembre,...). Il n'y a aucune cohérence dans ses propos ce qui permet d'écarter la piste terroriste et d'envisager plutôt un déséquilibre mental.

Publicité

Cependant, les motivations de l'auteur des faits ne sont pas encore établies.

Le preneur d'otages a 27 ans, il a demandé aux policiers de l'appelé Chris (ou Kris) et n'est pas fiché ni connu des services de police. Il est de nationalité marocaine.

C'est maintenant aux policiers de déterminer les revendications de l'individu, une enquête va être menée et l'auteur des faits sera interrogé prochainement.

Lire la suite