Cette journée du 02 Juillet s'annonce comme un jour-clé pour Angela Merkel. La Chancelière allemande doit en effet gérer une intense crise politique au sein de sa propre majorité parlementaire sur la question migratoire. Son ministre de l'Intérieur Horst Seehofer serait même sur le point de démissionner si la réunion d'aujourd'hui entre la CDU et la CSU ne se conclue pas par un accord. Pourtant, Angela Merkel espérait que le sommet européen organisé la semaine dernière sur l'immigration apaiserait les tensions en Allemagne.

Mais les mesures prises par les 28 pays-membres de l'UE dans la nuit de jeudi à vendredi ont été qualifiées d'insuffisantes par Horst Seehofer.

Ce n'est pas l'avis du chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, qui s'est félicité de trois décisions majeures actées pendant la rencontre. La première concerne un nouveau principe : "qui arrive en Italie, arrive en Europe", ce qui sous-entend une meilleure coopération au sein de l'Union européenne.

Par ailleurs, des "plateformes de débarquement" gérées par les Nations Unies pourraient être mises en place dans certains pays à l'extérieur de l'UE, même si aucun Etat n'a encore annoncé son souhait de voir ces installations créées sur son territoire. Le Maroc et l'Albanie ont même rapidement signifié qu'ils ne souhaitaient pas les accueillir.

Enfin, Giuseppe Conte a annoncé le projet de nouveaux centres d'accueil en Europe.

Ici, les divers gouvernements devront se montrer volontaires, mais la gestion de ces pôles sera "collective".

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite