C'est historique. La première exécution aux États-Unis utilisant le fentanyl, un médicament à base d’opioïdes, devrait avoir lieu ce mardi après qu’une cour d’appel fédérale ait rejeté la décision d’une société pharmaceutique allemande de bloquer l’exécution. Le tribunal a donné son feu vert lundi pour que le Nebraska mette à mort Carey Dean Moore au motif que c'était la 'volonté du peuple'. Moore est dans le couloir de la mort depuis quatre décennies pour les meurtres en 1979 de deux chauffeurs de taxi à Omaha.

Le Nebraska a inclus le fentanyl - un opioïde synthétique trouvé dans plus de 20 000 décès par surdose rien qu'en 2016 - dans le cocktail de médicaments qu'il compte utiliser pour sa première exécution.

Le laboratoire allemand conteste

Moore, qui a déclaré qu'il souhaitait mourir, est l'un des plus anciens prisonniers condamnés à mort aux États-Unis. Il recevra le sédatif en même temps que le fentanyl.

La contestation judiciaire de l'exécution par le fabricant de médicaments allemand, Fresenius Kabi, portait sur l'utilisation de deux autres drogues incluses dans le cocktail mortel, du chlorure de potassium pour arrêter le cœur et un relaxant musculaire. La société pharmaceutique a déclaré qu’elle n’avait pris aucune position sur la peine de mort mais que ses contrats avec les distributeurs de médicaments interdisaient les ventes à des fins de peine capitale.

Le tribunal chargé de statuer sur l'affaire en a décidé autrement.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite