Une conférence internationale sur le thème « Les Femmes dans la Résistance iranienne ; s’opposer au régime misogyne et payer le prix de la liberté », s’est tenue dimanche à Achraf-3, la cité de la Résistance iranienne en Albanie.

Des militantes des droits des femmes et des personnalités du monde entier ont assisté à la conférence aux côtés des membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI).

Le mouvement d’opposition iranien a organisé sur cinq jours plusieurs événements autour de la cause du peuple iranien et son combat pour la démocratie et la laïcité. L’événement a démarré jeudi par une exposition inédite intitulée « 120 ans de luttes pour la démocratie et les droits de l’homme en Iran ».

Il a été suivi par une conférence internationale d’envergure, samedi, avec la participation de personnalités du monde entier, dont une délégation française dirigée par les députés Michèle de Vaucouleurs et Hervé Saulignac, aux côtés de Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre française des Affaires étrangères, de la Défense, de l'Intérieur et de la Justice, Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, Ingride Betancourt, Jean-François Legaret, Yves Bonnet et plusieurs maires de France.

Les femmes sont à la direction de la Résistance en Iran

Dimanche était l’occasion d’aborder la question des femmes opprimées d’Iran. Sarvenaz Chitsaz, présidente de la Commission des femmes du CNRI, a déclaré aux militantes des droits des femmes réunies à Achraf-3 :« Lors de l'exposition sur les martyrs de la résistance et l’audition des témoignages, vous avez entendu une partie des récits du courage des militantes iraniennes. Chaque femme de la Résistance a fait son propre choix et a donné l'exemple par sa résistance dans les cachots des mollahs. Il s'agit d'un phénomène sans précédent dans l'histoire des femmes iraniennes ».

Ingrid Betancourt, ancienne candidate à la présidence colombienne, a pour sa part déclaré : « Quand vous serez à Téhéran, et cela arrivera bientôt, vous aurez un défi énorme à relever. Vous êtes la seule véritable organisation où les femmes sont à la direction. Vous serez confrontés au fait que prendre le pouvoir dans un pays comme l'Iran, qui compte 80 millions d'habitants, un grand pays du Moyen-Orient, n'est pas un mince défi. Quoi que vous fassiez, cela se reflétera dans le monde entier. »

« L'impact que vous aurez, parce que vous avez une femme en tant que chef de file, parce que c'est dans un pays qui a été gouverné par un régime misogyne, l'impact sera comme une bombe atomique. C'est une responsabilité très sérieuse », a-t-elle ajouté.

Vous l'avez manqué?
Cliquez sur le boutton ci-dessous pour voir les informations que vous ne voulez pas manquer, au moment où elles arrivent.
Femmes

« Une des choses dont nous devons être conscients, c'est que ce système patriarcal, c'est un cadre mental que nous avons tous en nous, homme et femme. Nous devons en être conscients et nous devons le combattre en nous-mêmes et chez les autres. Vous aurez affaire non seulement à la théocratie, mais aussi à des femmes et hommes qui ne sont pas prêts pour ce changement. »

Les femmes des Moudjahidines du peuple d’Iran

Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la Résistance iranienne a de son côté estimé que « l’une des particularités surprenantes de l’OMPI sous la direction de Massoud Radjavi a été de faire entrer les femmes musulmanes à une grande échelle sociale dans la lutte contre Khomeiny, qui était un chef religieux, et contre les réactionnaires et les intégristes dans l’ensemble de l’Iran. Elles aspiraient à la liberté, à l’égalité et à l’islam démocratique, mais chaque jour le régime déployait contre elles davantage de pressions, de répression et d’interdictions. Certes, l’histoire de ces quarante années contre la dictature religieuse se distingue par le rôle d’avant-garde des femmes des Moudjahidines du peuple. »

Ranjana Kumari, Directrice du Centre pour la Recherche social en Inde, a pour sa part déclaré : « J'ai été avec vous, le CNRI, pendant des années et j'ai écrit sur votre lutte. Je suis certaine que vous y arriverez. Le moment est venu. Le mouvement des femmes pour l'égalité des sexes est un combat déterminant. N'oublions pas ceux qui luttent en Iran pour la liberté, la démocratie et les droits des femmes. Vous êtes mon modèle. »

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite