Le Grand Dialogue National (GDN) ayant fait des étincelles au Cameroun durant une semaine, de nombreuses résolutions en sont sorties au Palais des Congrès de Yaoundé. Annoncé par le Chef de l'Etat Paul Biya, le GDN a réuni de nombreux participants et hommes de médias pour essayer de trouver une issue à la crise anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO). Le collectif We Stand for Peace (Debout pour la Paix) dans son optique de véhiculer les valeurs républicaines a donné une conférence de presse le mercredi 9 octobre 2019 au Centre culturel Camerounais (CCC) de Yaoundé.

Il a ainsi donné son bilan depuis sa création.

Ce collectif qui en est à sa troisième sortie a regroupé les acteurs du domaine musical, des artistes plasticiens, les journalistes et les organisations de la société civile (OSC). Venu spécialement d'Europe pour cette conférence de presse, Georges W. Betoka producteur et promoteur de cette plateforme promet de continuer dans cette lancée en mettant en exergue le vivre ensemble, le partage et l'unité nationale. Ceux-ci sont de véritables vecteurs de paix au Cameroun.

Le Cameroun sur la route de la paix

Ayant composé plusieurs chansons à cet effet, il a pu réunir bon nombres d'artistes pour cette collaboration. Managé par l'incontournable rappeur Krotal, ces créations artistiques destinées pour la promotion de la paix au Cameroun ont eu un véritable effet boomerang à tel point que les services administratifs du pays ont félicité l'initiative.

Ce dernier a mis sur pied la musique d'engagement pour la paix durant deux mois et s'est ainsi constitué afin de rassembler les fonds nécessaires pour ces productions musicales artistiques.

Il lance d'ailleurs un appel à quiconque souhaiterait rejoindre le mouvement en toute sérénité. Les titres comme "Tu racontes même ça à qui" de Krotal, "We need peace" (Mink's, Magasco, Pit Baccardi, Blanche Baily...), ou encore "We stand for peace" de Izmo le Rapologue sont les créations du collectif "Debout pour la Paix".

We Stand For Peace oeuvre pour la continuité

En outre, 20 jours de caravane sont prévus (2 jours par régions) dès le mois de février 2020 par cette association. Par ailleurs, la caravane ne concerne pas que le domaine musical mais plusieurs autres domaines artistiques également. Né il y a tout juste un an, We Stand For Peace intègre cette mécanique qui confère à tous les Camerounais sans distinctions d'ethnies ou de langues à pouvoir s'exprimer et à communément ingérer l'aspect républicain du vivre ensemble.

"Je suis pour un Cameroun uni et prospère. Nous avons tous apprécié les résolutions sorties du Grand Dialogue National et les répercussions qu'elles devront engendrer. De ce fait je remercie le Président de la République pour cette initiative nationale car elle restera gravée dans l'histoire. Pour ma part je pense que le Chef de l'Etat mérite le prix Nobel de la paix" s'est exprimé Georges Bekota. Etant pour un changement relatif et une gestion équitable de ce collectif, le promoteur de la plateforme s'est dit prêt à céder sa place pour que le combat pour la paix puisse continuer sans entraves.

D'ailleurs une nouvelle compilation destinée au GDN est en préparation.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite