Le ministre la de la Jeunesse et de l'Education Civique (Minjec), Mounouna Foutsou, assiste actuellement au sommet de Nairobi sur le CIPD25. Conscient des enjeux que nécessite cette rencontre, le Minjec cautionne cette montée perceptible du développement pour les populations, notamment celle de la jeunesse entreprenante.

Ayant récemment validé l'initiative du document projet du Youht Connekt Cameroon, cette rencontre arrive à point pour insérer et intégrer les prérogatives de cette conférence sur le développement.

Le CIPD qui par définition est la Conférence internationale sur la population et le développement, a eu lieu pour la première fois en Égypte au Caire en 1994 et célèbre donc aujourd'hui ses 25 ans. Durant cette rencontre, près de 179 états ont décidé de mettre sur pied un programme collectif d'action. Celui-ci visait à reconnaître que le domaine de la santé est inaliénable. Son utilité était surtout recommandée en matière de reproduction et d'autonomisation des femmes.

Le Minjec opte pour le développement des populations

De nos jours, le monde s’évertue à atteindre les ODD (objectifs de développement durable) initiés par les Nations Unies et ceci jusqu'en 2030.

Les Nations Unis tiennent également compte de la santé universelle surtout en matière de sexualité et de reproduction de la femme. C'est d'ailleurs elle qui est au cœur de la plupart de ces objectifs liés à l'environnement, au climat et au développement. Elle se préoccupe naturellement de la sécurité, la santé et le bien-être, dans une optique d'éradiquer la misère ambiante.

Des progrès effectifs et stables sont de ce fait nécessaires pour édifier le domaine de la santé et celui des droits. Ceci en matière de reproduction, surtout chez la femme.

L’UNFPA et le Kenya, de commun accord, ont organisé une conférence de haut niveau à Nairobi. L'objectif ici est de faire progresser sa mise en œuvre. La dite conférence va permettre d'offrir une plateforme récréative pour le CIPD25. Elle rassemble beaucoup de participants venus des 4 coins de la planète. Ce sont les différents états, les ONG, la société civile, les groupes de femmes et la jeunesse. Ils se sont tous réunis pour échanger, élaborer et convenir des initiatives pouvant permettre de ré-harmoniser le CIPD.

Le CIPD25 vers un avancement succinct

Dans cette initiative de renforcement et d'autonomisation, le sommet de Nairobi sur le CIPD25 vise une réévaluation et un apport substantiel des pays d'Afrique affiliés au projet d'Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD). La Conférence internationale sur la population et le développement, qui se tient actuellement, est une suite continue des objectifs à atteindre. A cet effet, les balises et les jalons des résolutions ont été mis sur pieds par les pays présents.

Mounouna Foutsou a donc pris part ce matin à une session du SWEDD qui a pour objectif "d'accélérer la transition démographique et de réduire les inégalités entre les sexes dans le Sahel". Le MINPROFF (Ministère de la Promotion de la femme et de la Famille) est également présent ainsi que le Ministre délégué MINEPAT, Paul Tasong, pour les hautes personnalités camerounaises. Le Cameroun fait bel et bien parti de ce projet qui prône l'entrepreneuriat et le développement structurel à travers les populations et la jeunesse.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite