Les fêtes de fin d'année et de nouvel an sont une opportunité pour chaque citoyen ou chaque famille de pouvoir se retrouver et de partager des moments de convivialité. Face à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO), le Chef de l'Etat S.E Paul Biya et la première dame Chantal Biya, ont tenu à offrir des dons aux déplacés internes. Cette cérémonie de présentations comportant un convoi humanitaire de 100 camions de denrées alimentaires, de kits sanitaires et du matériel de couchage, s'est déroulée le 28 décembre 2019 à l'hôtel de ville de Yaoundé.

Elle a été présidée par le Ministre de l'Administration Territoriale (Minat) Paul Atanga Nji. Ces présents ont été conduits par un convoi de FDS (Forces de Défenses et de sécurité). Ces cadeaux "spéciaux" du couple présidentiel ont pris la destination des régions du NOSO en vue de commémorer le vivre ensemble et la cohésion nationale qui tiennent tant au Président de la République du Cameroun. Suite au Grand Dialogue National (GDN) qui a connu un franc succès, cet apport vient ainsi compléter le "statut spécial" qui a été accordé aux populations anglophones.

Un don qui conforte les déplacés internes

Le Minat dans son allocution a tenu à faire le bilan des deux années du Plan d'Assistance Humanitaire d'Urgence (PAHU), affecté pour ces déplacés internes des régions du NOSO. Il a par ailleurs tenu à rappeler que certains hommes politiques véreux, des ONG manipulées par les sbires du gouvernement et certains partenaires animés par la mauvaise foi, laissent entendre que le Cameroun subit une crise humanitaire.

Ce qui serait faux selon le Minat Paul Atanga Nji.

Ces détracteurs usent de cette sale besogne pour incriminer la République du Cameroun en laissant croire que le pays est incapable de gérer la situation humanitaire. Ces accusations calomnieuses pourraient entre autres, conduire et susciter une intervention de la Communauté Internationale. Le gouvernement a attribué la somme de 12,7 milliards de FCFA pour s'occuper de l'ensemble des déplacés internes du NOSO et ce sur une durée de deux ans.

Le Cameroun en route vers la stabilité

Dans ses attributions de régulation et de protection des biens et personnes, le Minat a convoqué deux réunions avec les partenaires du Système des Nations Unis. Il s'agissait du HCR, du Programme Alimentaire mondial, de l'Organisation Mondiale de la santé, de l'Unicef et des ambassadeurs de l'Union Européenne. Ces assisses ont été tenues pour une bonne communication et une bonne information de la gestion de la crise et des déplacés internes dans ces régions. Mme Allegra Baiocchi et Paul Atanga Nji ont d'ailleurs eu plusieurs séances de travail à ce sujet.

L'Etat du Cameroun a déjà accordé à plus de 160.000 déplacés internes au NOSO, des aides provenant du Plan d'Assistance humanitaire d'Urgence.

Ce PAHU a également accordé ces aides en surplus à 10.000 déplacés internes dans les régions du Centre, du Littoral et de l'Ouest. En outre, un convoi de plus de 5000 familles est retourné dans ces régions, ceci dû à la stabilité qui est revenue. "Non, il n'y a pas de crise humanitaire au Cameroun. La situation est sous contrôle et elle est bien gérée. Le Chef de l'Etat S.E. Paul Biya est déjà sur le deuxième volet de ce programme. A savoir le développement", a terminé le Minat dans son discours. Les populations de ces régions recevrons cette attention particulière du chef de l'Etat avec beaucoup d'espoir et de partage.

Ne manquez pas notre page Facebook!