Dans le but de relancer le processus d'évaluation des nombreux aspects de la logistique du double scrutin, Elecam (Election's Cameroon), a fait une descente dans les différentes bases affrétées pour l'occasion. Elle s'est déroulée le vendredi 10 janvier 2020 à Yaoundé au Cameroun.

Les descentes se sont effectuées entre autres à l'Imprimerie Nationale, la Base Aérienne Militaire ou encore la Sopecam. Après cette sortie stratégique, s'est ensuite tenue la session de plein droit du Conseil Électoral, au siège principal d'Elecam. Cependant, cette inspection visait à faire les états d'avancement pour la production des différents bulletins de vote du 9 février prochain.

"Ils font les calculs à partir du nombre de bureaux de votes et du nombre d'exemplaires par type de documents. Ils récupèrent les bulletins au niveau des ampoules, c'est à dire tous ce qui a déjà été fait. Ensuite, ils récupèrent les lots de bulletins par circonscription électorale. Ceci pour éviter que plusieurs circonscriptions se retrouvent au même endroit. En tenant compte de la check-list, chaque kit est vérifié par deux personnes par soucis de transparence", a expliqué Mme Nomo Christelle (coordinatrice Elecam) lors de la visite des lots à la Base Militaire de Yaoundé.

Elecam au four et au moulin

Diverses préoccupations ont asservi cette sortie. Il s'agissait en outre, de faire un ratio des travaux et de faire le constat sur le conditionnement du matériel et des documents électoraux à dispatcher.

En second recours, il s'agit de vérifier la conduite dans les temps de ces kits et documents. Et ce dans l'ensemble des circonscriptions concernant le double scrutin. Elecam a également tenu à mettre en lumière la composition effective des bulletins de vote. Celle-ci sera suivie par diverses sessions de formations des commissions mixtes locales.

Le volet communication a aussi été visité, avec l'adoption d'une stratégie interne et externe durant les législatives et les municipales du 9 février 2020. Elle sera mise en place dans le but d'accompagner cette kyrielle d'hommes politiques. Un appui requis dans la technique et dans la pédagogie sera ajouté à ces autres innovations.

Il aura un objectif spécifique visant à obtenir une appropriation et une promotion dans un contexte légal des élections à venir.

Une session de régulation

"La programmation a minutieusement été respectée par le directeur général des élections. Les élections auront bel et bien lieu au Cameroun et sans difficultés. Nous sommes en avance sur le temps. Tous le matériel sera automatiquement acheminé dans les antennes communales et les bureaux de votes le jour J. Néanmoins nous restons vigilants, car les élections se terminent après les résultats". a terminé Enow Abrams Egbe, Président du Conseil Électoral.

Quelques mesures ont été évoquées dans une optique de pouvoir faire participer les électeurs à mobilité réduite.

Cela concerne notamment les personnes aveugles, les personnes myopes, les personnes presbytes, les personnes astigmates et des électeurs albinos. Il sera question pour Elecam de remplir les modalités pratiques afin que cette couche de la société puisse accomplir son devoir citoyen. Election's Cameron va veiller à imprimer en braille les noms de tous les partis politiques pour cette élection. L'organe va également inscrire en noir et en braille, chaque type d'élection sur les papillons à coller devant chaque enseigne destinée au vote. L'organe mettra à disposition des sourds et des malentendants, un stylo et du papier pour les aider durant l'étape du vote. Toutefois, Elecam le fera particulièrement en l'absence d'un interprète normalement désigné pour le langage des signes.

Pour ce faire, l'organe va embaucher des interprètes qui s'outillent parfaitement dans le langage des signes en anglais et en français. Par ailleurs, la mise sur pied des rampes ou d'une passerelle (soit en bois ou soit en ciment), sera utilisée comme point d'accès, pour ces personnes à mobilité réduite. Il s'agit des personnes évoluant sur des fauteuils roulants, avec des béquilles, des personnes amputées et des personnes paralysées. Pour les personnes de petites tailles ou aux jambes coupées, l'organe va mettre le sac à rebus et l'urne au sol. Selon le président du conseil électoral, Elecam sera en mesure de gagner le pari et de mieux organiser ces élections. Il a souligné dans son discours que ce double scrutin sera en outre un modèle de transparence, de crédibilité et d'inclusion.

Ne manquez pas notre page Facebook!