Le double scrutin législatif et municipal va se dérouler au Cameroun le 9 février 2020, d'où la grande effervescence de la campagne électorale qui bat son plein actuellement. Les différentes formations politiques sont au four et au moulin afin de convaincre les militants et les électeurs de se conduire aux urnes le jour du vote. Face à toute cette déferlante électorale, y sont conviés les différents observateurs qui jouent un rôle de contrôle et d'observation durant ce double scrutin décisif.

Elecam (Election's Cameroon) qui tient lieu d'organisation pour ces élections, a donc tenu une réunion de coordination avec ces observateurs nationaux et internationaux accrédités.

Cette réunion stratégique s'est déroulée le 05 février 2020 au Palais des congrès de Yaoundé, en présence d'un représentant du Minat, du Minrex, du Mincom, du Dr Erik Essousse et de quelques responsables affiliés pour cette rencontre.

Elecam en commun accord avec les observateurs

Le Dr Erik Essousse s'est épanché sur la responsabilité de ces observateurs, surtout dans la production de leurs rapports respectifs. Cette responsabilité de chacun vise éventuellement la coopération avec l'administration présente et l'organe en charge d'organiser ce double scrutin (Elecam).

Par ailleurs, durant son discours le directeur d'Elecam a souscrit aux camerounais d'aller voter en toute légitimité et en toute sérénité, car des mesures ont été prises pour que ces élections se déroulent sous de bonnes conditions.

Les 26.000 bureaux de votes seront ainsi répartis entre les 6.856.042 milles électeurs qui devront accomplir leur devoir citoyen le 09 février 2020. Les cartes d'électeurs seront tour à tour distribuées dans plusieurs bureaux de votes afin que les électeurs puissent s'en acquérir pour voter.

Des objectifs atteints lors de la rencontre

La question des bureaux de votes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de l'Extrême-Nord, ayant été évoquée, le directeur a tenu à rassurer l'opinion publique. il a mis un accent particulier sur la sécurité qui sera gérée par les FDS (Forces de Défense et de sécurité) pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme.

Certes ces régions restent et demeurent la cible d'attaques terroristes, mais l'Etat du Cameroun a tout mis en oeuvre pour que les populations puissent accomplir leur devoir citoyen. Cette rencontre étant prévue pour donner l'information aux observateurs accrédités liés aux préparatifs du double scrutin, ces derniers ont vu leurs préoccupations être résolues. Des échanges de questions-réponses ont été engagés lors de ce double scrutin concernant l'organisation effective de ces élections.

Le Minrex (Ministère des Relations Extérieures) quant à lui, a assuré que le Cameroun a donné des instructions à ses représentations diplomatiques et consulaires de l'étranger. Il s'agit entre autres de faciliter l'obtention de tous les visas aux observateurs accrédités pour ce double scrutin électoral.

Ce responsable du Minrex a continué en leur observant que ce processus reste d'actualité. Le Directeur Kisito Ngankak, représentant du Mincom, s'est penché sur le fait qu'une douzaine d'organes de presse (notamment la presse internationale) a déjà reçu les accréditations pour ce double scrutin. Concernant les accréditations des médias nationaux, le Mincom travaille main dans la main avec Elecam afin que les accréditations puissent être dispatchées dans toutes les régions du pays. La réunion s'est terminée avec une promesse de chaque partie de travailler professionnellement et dans les normes que régissent les lois du "Guide pratique de l'observateur Accrédité" et du "Code électoral".

Ne manquez pas notre page Facebook!