France 2 avait programmé ce dimanche 18 février à 13h15 un documentaire sur les enfants du Bushdorf dont les parents allemands ingénieurs de renom et membres du Troisième Reich pour certains, ont été récupérés par la France pour servir l’industrie spatiale naissante. Selon le pré-documentaire présenté sur France 2 au journal de 20h du 17 février, la direction des programmes nous avait promis un documentaire complet ce dimanche 18. A la place de celui-ci qui devait mettre établir des liens entre la République française et l’Allemagne défaite, on nous a présenté un reportage sur l’épicerie de Chantal dans le village de Moustey dans les Landes.

Comment expliquer cette déprogrammation alors que la France aurait été intéressée de savoir qui sont ces enfants, dits du Bushdorf, dont les pères ont été accueillis par la France dans le plus grand secret. On aurait aimé savoir comment la fusée Ariane a été finalement construite en partie grâce à l’aide allemande dont les ingénieurs étaient d’un très haut niveau car la plupart d’entre eux ont fabriqué le premier missile balistique, le V2.

La France a toujours eu des problèmes avec sa propre histoire

La France est un pays de métissage, même si elle le refuse. Les faits sont là, têtus, implacables. La première guerre mondiale a vu l’apport des tirailleurs sénégalais dans les tranchées, la seconde guerre mondiale aussi, sauf qu’au moment de la victoire finale, les troupes africaines, qui ont été valeureuses pendant la guerre, n’ont pas été mises en avant au moment de l’entrée à Paris par la Porte d’Orléans avec le Maréchal Leclerc.

Top vidéos du jour

Très peu d’historiens mettent en valeur cet élément, ce n’est pas de la délation mais un fait historique et l’Histoire a besoin d’une connaissance réelle et non falsifiée, sinon elle devient politique. La situation des militaires africains et leur contribution à la seconde guerre mondiale est intéressante à analyser à la lumière de la déprogrammation des enfants du Bushdorf sur France 2. Le Bushdorf, « village de la brousse, à Vernon dans l’Eure, montre les relations intimes et quasi assassines entre une France triomphante grâce aux alliés et des pratiques couvertes par le sceau du secret républicain, à savoir récupérer dans le plus grand secret certains cerveaux du Troisième Reich pour en faire des techniciens de haut niveau. Parmi ces ingénieurs brillants, Wihlem Dollhopf, 35 ans, membre du Parti et ancien SA, est recruté par la France pour aider celle-ci à bâtir son industrie spatiale.

Aujourd'hui Il n’y aurait pas de honte à cela car les relations franco-allemandes sont le moteur de l’Europe, mais à l’époque il était difficile de l’avouer car il était inconcevable pour la France de dire que certains membres de l’Allemagne d'Hitler défaite pouvait aider la France à construire son industrie spatiale.

La France n’a pas à rougir de cette pratique voulue par le Général de Gaulle car les Russes et les Américains ont profité aussi du savoir des ingénieurs allemands qui ont participé à la fabrication du missile balistique V2. Un de ces grands ingénieurs allemands, Karl Heinz Bringer, a mis au point le moteur de la fusée Ariane. Il faut l’en féliciter ainsi que les autres ingénieurs allemands et français qui ont collaboré à la construction de l’industrie aérospatiale française.

Pourquoi avoir déprogrammé le documentaire des enfants du Bushdorf ?

On ne comprend pas bien la déprogrammation du documentaire. La France a beaucoup de mal avec ses histoires de l’immigration, de la guerre avec l’Allemagne, de la trahison de Vichy, de la collaboration, de la participation de ses citoyens des Outremer à sa libération. Les difficultés actuelles de la France avec ses nombreuses populations venues d’ailleurs trouvent un début d’explication dans les esquives, les cachotteries et les mesquineries historiques que la France refuse d’assumer et de voir en face. La France devrait s’inspirer du film de Steven Soderberg (The good german, ou l’ami allemand, 2006), adaptation cinématographique du roman de Joseph Kanon. The good german met en scène Georges Clooney, Cate Blanchett et Tobey Maguire.

L’histoire franco-allemande est spéciale, tout le monde le sait, on ne comprend pas pourquoi France 2 a déprogrammé le documentaire et on ne comprend pas très bien les motivations de la chaîne publique alors qu’elle remplir sa mission de service public qui consiste à informer sans manipuler le public français. Cette déprogrammation est grave car elle peut jeter un doute sur la capacité et sur la probité des pouvoirs publics qui parlent de justice, d’égalité et de fraternité, alors que dans la façon de faire c’est le contraire qui advient. Dommage car on finit par se dépassionner des vertus de la République citoyenne et égalitaire.