Jupiter redescend sur terre et visite les terriens mais on ne peut pas demander au Président de régler tous les maux que subissent les Français dans leur vie quotidienne comme une panne de voiture avec deux pneus crevés avant l’entrée sur l’autoroute ou les désagréments de la limitation de vitesse à 80km/h. Néanmoins, le quinquennat oblige Macron à s’intéresser aux Français. Il est qualifié de Président des riches par les classes moyennes et populaires qui n’ont pas voté pour lui. Sur TF1/LCI, Macron devra faire du Pernaut, c’est à dire coller à l’actualité régionale et des territoires et être en empathie avec cette autre France qui n’a pas voté pour lui.

Le choix de Berd’Huis sur Orne n’est pas innocent, il n’y a aucun député LREM et Marine Le Pen y a fait des scores élevés.

Le Président Macron a besoin d’ horizontaliser sa communication, lui qui a souhaité être à distance des journalistes et des communications traditionnelles comme celles du 14 juillet. Malheureusement, les forces de rappel de la société [VIDEO](grève à la SNCF, ZAD de NDDL, les hôpitaux, les Universités et surtout les retraités qui voient leur pouvoir d’achat être imputé par la CSG) l’obligent à descendre dans l’arène. Macron a lui-même déclaré qu’il a été élu par effraction, il faut qu’il s’en souvienne en permanence, même si dans sa tâche de transformation de la France une grande partie de l’opinion (72 % dans le cadre de la réforme de la SNCF- statuts, ouverture à la concurrence, dette-) lui fait confiance.

Mais la France est la France, c’est un pays diablement révolutionnaire qui peut parfaitement brûler ce qu’il a adoré hier, Sarkozy et Hollande en savent quelque chose.

Sur TF1/LCI la communication sera faite en direction de cette France qui se pense abandonnée

Macron est plastique, sans être caméléon, il est capable de s’adapter aux circonstances et on peut penser que le Président va faire du Pernaut en s’adressant à la France profonde, le Président dira qu’il aime cette France des territoires dont il est lui-même issu par son enfance à Amiens et par ses vacances scolaires familiales dans les Pyrénées. Les retraités, qui ne peuvent pas manifester de façon bruyante, constituent un poids électoral important. La plupart des retraités a voté Fillon au premier tour et Macron au second. Le Président le sait et la décision d’imputer leur pouvoir d’achat par une CSG est mal vécue par les retraités, même si, en compensation, ceux-ci ne paieront plus la taxe d’habitation, La CSG s’applique immédiatement alors que la suppression de la taxe d’habitation est étalée dans le temps.

Macron va s’adresser à cette France de l’ordre qui souhaite que les réformes se fassent mais de manière ordonnée.

Cette France des territoires, à tort ou à raison, se sent délaissée. Les problèmes sont nombreux : problématique des mobilités, de la formation, de l’emploi et des déserts médicaux et hospitaliers. A TF1 cette France là sera rassurée. Macron s’aperçoit que la verticalisation du pouvoir et de la communication a des limites. Il est obligé de revenir parmi les terriens pour leur parler les yeux dans les yeux. Voilà sa seconde mission sur BFM TV/Mediapart, à quasiment un an de son arrivée au pouvoir,

Sur BFM TV/Mediapart, Bourdin et Edwy Plenel

On espère que tous les dossiers seront au rendez-vous dimanche soir sur BFM TV/Mediapart, Les syndicats reprochent au Président Macron de ficeler tous les dossiers et de donner à accroire aux Français qu’il y a négociation alors qu’il n’y a que des discussions avec des conclusions déjà élaborées par anticipation gouvernementale, Que dira le Président sur les différents mouvements sociaux en cours et sur la manière d’y apporter une solution ? Quelle est la position présidentielle vis à vis de la laïcité, des rapports entre Etat et religions, de l’asile-immigration, du terrorisme, de l’assurance-chômage, de l’apprentissage, des retraites ? Certains dossiers sont mis sur la table et font l’objet de traitement par les différents Ministres dont certains, politiquement, restent inaudibles, comme Belloubet à la justice ou Borne aux transports. Les Ministres techniques sont indispensables or la démocratie parlementaire ne se nourrit pas que de technique mais aussi de politique. Que dira Macron de la nouvelle géopolitique au Moyen-Orient (alliance Russie-Turquie-Iran) ? Quel rôle pour la France au Moyen-Orient en tant que médiateur ?

Macron veut, en même temps réconcilier, les deux Frances, celle qui se sent abandonnée, plus moyenne et plus populaire, et celle qui est plus entreprenante, les classes moyennes plus et les cadres au sens le plus large (dirigeants, créateurs de starts-up ,,,).