Le cèdre du Liban de la petite commune de Gençay (Vienne) fait partie des plus grands arbres de France : 30 mètres de haut, 20 mètres d'envergure et 5 mètres de circonférence. Cet arbre majestueux, en parfaite santé, est pluricentenaire. Il a été planté en 1800.

Et pourtant, malgré cela, il doit être abattu le mois prochain pour laisser la place à l'extension d'un supermarché Intermarché...

Il aura fallu plus de deux siècles à cet arbre majestueux pour grandir. Il faudra moins de deux jours pour l'abattre. Un sort particulièrement funeste pour cet arbre magnifique qui s'est épanoui au sein d'une propriété privée, qui a été rachetée par l'Intermarché de Gençay pour un projet d'agrandissement de sa surface commerciale.

Deux siècles pour grandir, moins de deux jours pour l'abattre

Une décision qui est loin de faire l'unanimité pour la majorité des habitants de cette paisible commune et pour des dizaines de milliers d'internautes, sensibles à l'environnement [VIDEO] et qui souhaitent que la nature soit préservée. En effet, une pétition a été mise en ligne, il y a deux semaines, et a déjà recueilli, pour le moment, près de 56 000 signatures !

La mobilisation est loin de faiblir. Elle prend de plus en plus d'ampleur. Les signatures continuent d'affluer, à un rythme effréné. Plusieurs médias ont déjà commencé à évoquer l'affaire.

Top vidéos du jour

Les médias nationaux n'en n'ont pas encore fait l'écho, mais cela ne saurait tarder. Une pétition qui prend une telle ampleur attire très vite les feux des projecteurs.

Intermarché doit absolument revoir sa copie

Face à une telle mobilisation d'envergure nationale, l'Internarché de Gençay doit absolument revoir sa copie. Même si on peut comprendre les impératifs d'ordre économique, il est certainement possible de trouver une solution pour que le cèdre plus que bicentenaire ne soit pas abattu.

Dans le cas contraire, l'enseigne de grande distribution risque de ternir son image de marque, qui jouit pourtant d'une bonne réputation, auprès de très nombreux consommateurs, qui sont de plus en plus soucieux de l'environnement...

Le cèdre du Liban de Gençay doit absolument être sauvé de l'abattage. Il est un témoin vivant de l'histoire, au même titre qu'un monument composé de vieilles pierres. Il a été planté sous le Consulat. Les générations futures doivent pouvoir encore l'admirer pendant des siècles. Il est notre patrimoine à tous. Un patrimoine que nous avons le devoir de préserver.