La pollution [VIDEO] [VIDEO] démolit la planète peu à peu. En France et en Ile de France, chacun peut utiliser sa voiture, se mettre un chauffage d'appoint supplémentaire. "Ne jette pas tes papiers par terre" dirait-on plusieurs fois à des enfants pour que le fait soit assimilé. Or pour ralentir et cesser la pollution, peut-on s'éduquer seuls ou éduquer les Français ?

Etat des lieux

Les voitures polluent effectivement trente fois plus que les avions. En Europe, le trafic routier des bus, camions, et voitures, c'est 72% des rejets du gaz à effet de serre.

En Ile de France, il représente 28 % des émissions de particules fines. Les bus roulent toujours au diesel à 80 %. Les particuliers ont par ailleurs besoins de chauffage tout comme les entreprises.

Se chauffer au bois est préconisé dans la réglementation thermique RT2012. Les chaudières au bois sont présentes sur diverses constructions : résidentiel individuel, collectif ou en tertiaire.

Néanmoins, le chauffage indépendant en maison respecte d'autres règles. Le chauffage, c'est 26% des émissions. Les chantiers et l'industrie sont responsables à 21 % des émissions. Les émissions de particules dans les élevages et les engrais est de 18%. Les avions sont aussi responsables et cela dépend de la distance parcourue.

Les décisions politiques

En cas de pic de pollution, les particuliers sont sollicités et l'on met en général en place une circulation alternée. Certaines entreprises particulièrement peuvent être sollicitées telles que Total, EDF, Borealis pour réduire leurs émissions. En France, en juillet 2017, il y a eu des décisions judiciaires afin d'imposer à l'Etat d'agir sur sa pollution de l'air [VIDEO] [VIDEO].

Ce sont ensuite les Pays-Bas qui ont été sollicités par cette demande de la jurisprudence. ClientEarth de la Cour de justice de l'UE veille au respect d'une obligation de résultat. L'air ambiant est précieux.

Autres moyens

Chacun pourrait être amené vers la protection de notre air, par soi-même. Il y a plusieurs petits actes que les populations pourraient faire pour eux et pour l'avenir. Dans d'autres capitales comme Londres, un péage urbain a été installé pour limiter l'accès au Centre de la ville.

Ne faudrait-il pas d'ailleurs utiliser uniquement des véhicules hybrides, thermiques ou électriques ? Cette décision drastique londonienne va s'étoffer d'ici 2019, puis 2020. A Paris, début 2018, Anne Hidalgo désirait sortir les véhicules diesel de Paris d'ici 2024. Par ailleurs, les interdictions de circulation de véhicules trop anciens, est-ce une décision pertinente ?