En 2019 ; 67 % des médecins, 36 % des infirmiers et 27% des aides soignants se sont vaccinés contre la grippe. Ils recommandent actuellement aux citoyens de faire cette vaccination pour la prévention et éviter trop de patients dans les hôpitaux. La vaccination était jusque présent libre et ne comportait aucune obligation ni pour le personnel hospitalier ni pour les citoyens. Suite au dernier événement sanitaire, toujours présent ; se poser cette question de vacciner les soignants et les citoyens contre la grippe est logique.

Les soignants redoutent de gérer les deux grippes au même moment comme le relate le Midi Libre

Suite aux hospitalisation nombreuses que le personnel hospitalier a pu vivre; revivre une situation similaire occasionnerait à nouveau des dégâts. Si précédemment le confinement a tout de même réduit peu à peu le nombre de cas hospitalisés, la crainte qu'il n'y ait une deuxième vague, la grippe, accompagnée de la Covid, poussent à être responsable et écouter ces recommandations.

L'Académie de médecine propose l'obligation de ce vaccin pour les professionnels de santé. Cet avis est protecteur pour les patients, et a probablement d'autres buts : anticiper sur une double contamination, éviter deux virus à gérer et réduire également une affluence au sein des hôpitaux.

Les symptômes sont similaires

Courbature, fièvre, fatigue, douleur sont communs aux deux virus. Les hôpitaux, médecins, laboratoires craignent d'avoir à tester les patients pour les deux virus et d'affronter également un engorgement. Pendant la grippe d'hiver, les besoins de soins vont en effet être augmentés.

Les médecins craignent également un rebond dangereux si un patient venait à attraper les deux virus. Tandis que les personnes âgées sont plus aptes à accepter ce vaccin ; "70 % des Français ne veulent pas se faire vacciner" selon l'étude du sondage Pourquoi Docteur de 2017. Il est peu agréable en effet de subir une aiguille ou d'éventuels symptômes après coup.

Les soignants doivent-ils impérativement se faire vacciner contre la grippe en hiver ?

Cet appel au bon sens des citoyens rejoint les mêmes principes que ceux des gestes barrières : se protéger soi et protéger l'autre. Le Dr Frédéric Le Guillou, dans son discours du 15 Septembre, évoque aussi la responsabilité du personnel hospitalier dans de potentiels contaminations imprévisibles.

La vaccin obligatoire de tous les soignants aurait pour but d'éviter la contamination des patients, mais aussi la catastrophe de procès que les individus mèneraient contre l'hôpital. La question de vacciner tous les soignants est là, debout, en face de ce que l'on nomme le libre arbitre.

Ne manquez pas notre page Facebook!