Si l’homme est un animal omnivore, force est de constater que de plus en plus de personnes font le choix d’adopter une alimentation végétarienne (excluant la viande, le poisson, et parfois les oeufs).

Ce mouvement collectif vers une végétalisation de notre alimentation n’est-il qu’une simple passade, une “Mode” qui s'essoufflera d’ici quelques temps, ou bien sommes-nous en train de révolutionner nos assiettes ?

Publicité
Publicité

L’origine du végétarisme dans le monde occidental

C’est le très célèbre Pythagore qui a théorisé pour la première fois les bienfaits du régime végétarien (longtemps appelé “régime de Pythagore”, et les végétariens surnommés les “légumistes”).

Il s’agit alors d’une contestation de la violence des rituels sacrificiels aux nombreux Dieux qui régnaient alors sur les hommes.

En opposition à ce mouvement, Aristote sera à l’origine du mouvement des “stoïciens” qui établissent une hiérarchie entre les vivants, subordonnant les bêtes à l'homme, qui a le droit d'user des Animaux et de leur chair.

L'alimentation végétarienne peut être très diversifiée
L'alimentation végétarienne peut être très diversifiée

Le végétarisme, une institution en Inde

Intimement liée avec la pratique de l’hindouisme, l’Inde est la patrie du végétarisme, depuis toujours.

On estime qu’entre 20 à 30% de la population indienne est aujourd’hui végétarienne.

A titre de comparaison, les végétariens ne représenteraient que 12% de la population en Israël et 3% de la population française.

Pourquoi devient-on végétarien ?

On peut devenir végétarien pour une multitude de raisons.

La première est sans nul doute la volonté de ne plus faire souffrir d’animaux, quels qu’ils soient, pour notre consommation personnelle.

Publicité

De plus en plus de personnes élèvent aujourd’hui leur voix pour défendre les droits des animaux, dénonçant notamment les conditions d’élevage et d’abattage particulièrement cruelles.

La protection de l’environnement arrive certainement en deuxième position des réflexions déclencheuses d’un passage à une alimentation végétarienne.

L’élevage intensif d’animaux est une des principales sources de production de gaz à effets de serre, mais aussi de déforestation.

Enfin, beaucoup de végétariens sont motivés par des raisons de santé personnelles.

Il est aujourd’hui démontré que la consommation de viande (notamment de viande rouge) a des effets délétères sur la santé.

On constate notamment des risques accrus de développer un cancer ou une maladie cardiovasculaire.

Le végétarisme, une révolution nécessaire

A la lumière de ces éléments, on peut donc raisonnablement penser que le végétarisme est bien plus qu’une simple lubie alimentaire de quelques illuminés.

Principe d’alimentation des sages depuis des dizaines de siècles, le mouvement continue aujourd’hui à prendre de plus en plus d’ampleur et à convaincre chaque jour de nouvelles personnes.

Publicité

Certains scientifiques estiment aujourd’hui que le végétarisme représente l’avenir de l’humanité et de notre environnement.

Lire la suite