Les mots sont des armes, ce n'est pas un secret. Et nombreux sont ceux qui tentent de tuer par ce moyen. Taser, armes tranchantes et autres, tout ça est révolu pour la plupart des citoyens lambdas car bien évidemment et HEUREUSEMENT chaque acte à ses conséquences. Alors ils emploient les mots. Petit exemple : un coup de poing. Oui c'est très douloureux. Médecin, traitement, glace et anti douleurs et on l'oublie avec le temps, même l'hématome disparaît.

Mais les mots ? Ah c'est tout autre chose ! Qui n'a jamais été victime d'harcèlement morale, scolaire ou de cyberharcèlement ? Sans parler des propos racistes, antisémites, discriminatoires. Une simple phrase peut pousser un individu au suicide. Aucunes excuses ne peuvent être acceptées car la personne en question savait parfaitement que sa phrase aurait cette conséquence, c'est absolument ce qu'elle désirait.

La haine engendre la haine

De plus en plus de personnes décèdent ces derniers temps, ça implose, et la tranche d'âge ne rentre pas en compte car toutes les tranches d'âges sont concernées. Il s'agit de commentaires, d'émail, de lettres et de bouche à oreilles, des rumeurs médisantes complètement fausses pour détruire littéralement la personne visée. Pensant qu'en attaquant par le biais des mots ils ne subiront aucunes conséquences, c'est là qu'ils se mettent le doigt dans l'œil et jusqu'au coude.

Peu importe le temps et les moyens demandés, tout se paye dans la vie. Il ne s'agit pas seulement du Karma mais d'un combat. Ces actes sont considérés comme des tentatives de meurtres et sont punies par la loi. Certains petits malins se cachent derrière un ordinaire, écrivent des immondices pour détruire la personne dont ils sont jaloux. C'est une véritable obsession pathologique. Se pensant invincible, c'est là que les forces de l'ordre interviennent et la justice fait son travail.

Chaque jour en France, une dizaine de personnes se suicident en raison d'harcèlement morale, c'est un cas à prendre extrêmement au sérieux. Le bourreau connait généralement toujours la victime et nous avons là affaire à une personne psychologiquement très malade, malheureuse et triste pour tenter de s'acharner à prendre la vie de la personne qu'elle envie. Nous vivons dans un pays où il y a des droits, des lois, une justice.

Obsession et jalousie : crime de haine

Statistiquement les bourreaux sont souvent des femmes qui s'attaquent à d'autres femmes, le motif : la jalousie, l'envie. Il y a une nuance importante entre la jalousie et l'envie. La jalousie c'est savoir que si l'on travaille dur et qu'on s'en donne les moyens, nous pouvons obtenir ce que possède la personne jalousée en question. L'envie est bien plus dangereuse car elle pousse au crime.

L'envie c'est savoir que peu importe à quel point nous travaillons, nos sacrifices sur les plans personnels et professionnels, quoi que l'on fasse nous n'obtiendrons jamais ce que possède la personne enviée. Lorsqu'un individu cherche à tuer avec les mots car c'est la meilleure arme dont nous avons tous hérités, il s'agit d'envie car l'obsession pathologique devient extrêmement dangereuse, le bourreau ne lâche pas tant que sa proie n'est pas à terre. Beauté, argent, vie amoureuse, vie sociale, familiale, opportunités, tout passe au crible. La personne envieuse est généralement une femme au physique ingrat qui sait pertinemment qu'elle ne pourra jamais atteindre le niveau de la personne qui l'obsède. Aucune personnalité, aucun amour-propre. Que ce soit à l'arme blanche ou avec les mots, il y a TOUJOURS des conséquences.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite