Malgré une forte abstention de 65,3%, la circonscription rurale n°8 du département de Haute-Garonne, celle de la présidente de la région Occitanie Carole Delga, a désigné hier deux prétendants pour le poste de député, laissé vacant en Décembre dernier sur décision du Conseil constitutionnel. Joël Aviragnet (Parti socialiste) et Michel Montsarrat (La République en marche) s'affronteront ce dimanche au second tour. L'élection du premier, qui l'avait emporté avec 91 voix d'avance face au même adversaire en 2017, avait été invalidée à cause de plusieurs irrégularités.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

La plus importante concernait une commune qui n'avait pas transmis la liste d'émargement à la préfecture. Au regard du faible nombre de voix qui séparait les deux candidats, le second tour avait été annulé, et les électeurs rappelés aux urnes.

Joël Aviragnet avait marqué les esprits en Haute-Garonne en Juin, car il était le seul élu socialiste [VIDEO] à avoir conservé son siège dans un département submergé par la vague macroniste. Hier, il a recueilli 38,7% des suffrages, contre 17,7% en Juin dernier. La progression est importante, d'autant que son adversaire LREM n'a engrangé que 20,3% des voix. Le candidat socialiste devrait donc passer sans encombre l'étape du second tour, en profitant également d'un report de voix favorable grâce à la troisième place de Philippe Gimenez de La France Insoumise, qui a séduit 13% des électeurs. Le Front National [VIDEO] est derrière, à 11,7%. Les huit autres candidats recueillent moins de 10%, à l'image du représentant des Républicains (4,9%).