Publicité
Publicité

"Les retraites de leurs grands-parents ne grimpaient pas bien haut. Celles de leurs enfants seront 10 à 15 % moins élevées aussi. Les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée". C'est cette petite phrase, prononcée dans les colonnes du Parisien par le député Eric Alauzet qui a semé le chaos dans les rangs de La République en marche le 05 Mars dernier. Ancien membre d'Europe-Ecologie-Les Verts, qu'il a quitté l'an dernier pour se présenter sous l'étiquette macroniste [VIDEO], E.

Alauzet est également rapporteur de la loi de Financement de la Sécurité Sociale.

Mais l'élu du Doubs ne s'est pas arrêté là, et a répondu aux retraités qui ont décidé de manifester ce jeudi 15 Mars pour défendre leur pouvoir d'achat [VIDEO].

Advertisement

Ces derniers argumentent en évoquant parfois plus de 40 années de travail quotidien pour une pension de retraite minime : "L'argument ne suffit pas quand il faut trouver de l’argent pour renflouer les caisses de l’Etat", leur lance le député.

Eric Alauzet rappelle ses arguments

Sans doute sommé par son parti de revenir sur ses déclarations face à la polémique suscitée, Eric Alauzet a publié un communiqué dès le lendemain, dans lequel il présente ses excuses aux personnes choquées ou dérangées par ses propos. Mais il poursuit en justifiant son argumentation de la veille par des études montrant une importante augmentation du niveau des pensions de retraites entre les années 60 et 2000. Il ajoute enfin que les menaces économiques qui planent au-dessus de la France et l'allongement de la durée de vie de nos compatriotes entraîneront fatalement une diminution du montant des retraites "d'ici 2040 à 2060".

Advertisement